vendredi 31 mars 2017

Lecture du soir Spurgeon 31-03-2017

31 Mars-Soir. 

Ritspa, fille d’Ajja prit un sac et l’étendit sous elle contre le rocher, depuis le commencement de la moisson jusqu’â ce que la pluie du ciel tombât sur eux; et elle empêcha les oiseaux du ciel de s’approcher d’eux pendant le jour, et les bêtes des champs pendant la nuit. { #2Sa 21:10

Si l’amour d’une femme pour ses enfants morts pouvait la faire prolonger sa veille de deuil si longtemps, serons-nous lassés de considérer les souffrances de notre Seigneur Béni? Elle chassa les oiseaux de proie, et ne chasserions-nous pas de nos méditations ces pensées mondaines, ces pensées coupables qui souillent et nos esprits et le thème sacré sur lequel nous sommes occupés â méditer? Dehors, vous les oiseaux aux ailes mauvaises! Laissez le sacrifice seul! Ritspa supporta la chaleur de l’été, les rosées de la nuit et les pluies, sans abri et seule. Le sommeil fuyait ses yeux éplorés, son coeur était trop chargé pour sommeiller. Voici comment elle aima ses enfants! Ainsi Ritspa endura, et nous abandonnerions la partie â la première petite épreuve, au premier inconvénient? Sommes-nous de tels lâches au point que nous ne pouvons supporter de souffrir avec notre Seigneur? Elle chassa même les bêtes sauvages, avec un courage inhabituel chez les femmes, et ne serions-nous pas prêt â rencontrer chaque ennemi pour le nom de Jésus? Ses propres enfants avaient été tués par d’autres mains que les siennes, et elle pleura et veilla. Que ne devrions-nous pas faire nous qui avons crucifié le Seigneur Jésus par nos péchés? Nos obligations sont illimitées, notre amour devrait faire l’objet de toute notre attention, pour protéger son honneur de toute notre action, pour attendre par sa Croix notre consolation. Ces corps macabres auraient bien pu effrayer Ritspa, particulièrement la nuit, mais en notre Seigneur, au pied de la Croix de qui nous sommes assis, il n’y a rien de révoltant mais tout nous attire. Jamais il n’y a eu de beauté vivante si enchanteresse que la mort du Sauveur.  Oh! Jésus, nous voulons vieillir avec toi un moment, et que tu te dévoiles gracieusement â nous. Alors nous n’habiterons pas sous un sac de deuil, mais dans un lieu royal. 

Lecture du matin Spurgeon 31-03-2017

31 mars-Matin 

Dans ses meurtrissures nous avons la guérison. {#Isa 53:5

Pilate livra notre Seigneur aux licteurs pour être fouetté. Le fouet romain était un des plus terribles instruments de torture. Il était fait de nerfs de boeufs, et des os pointus et tranchants étaient tressés ici et lâ entre chaque torsade de nerfs; ainsi, â chaque fois que le coup de fouet tombait, ces morceaux d’os infligeaient une épouvantable lacération, et arrachaient la chair de dessus. Le Sauveur était, sans doute, lié â un pilier. Il avait déjâ été battu avant; mais ici, administrée par les licteurs romains, c’était la plus sévère des flagellations. Mon âme, arrête-toi ici un instant et pleure sur son pauvre corps frappé. Croyant en Jésus, peux-tu jeter un regard sur lui sans verser de larmes, quand il tient devant toi le miroir de l’amour agonisant? Il est immédiatement beau comme le lis pour l’innocence, et rouge comme la rose avec le cramoisi de son propre sang. Tandis que nous sentons la guérison sûre et bénie que ses meurtrissures ont opérées en nous, notre coeur ne fond-t-il pas sur le champ d’amour et de douleur? Si jamais nous avons aimé notre Seigneur Jésus, sûrement nous devons sentir cette affection brûlante maintenant au-dedans de notre sein. 

  Regarde comment Jésus patient, se tient,
  Insulté au point le plus bas !
  Les pécheurs ont lié les mains du Tout Puissant,
  Et craché â la face de leur créateur.
  Avec des épines ont meurtri et lacéré ses tempes
  Qui laissent couler â flot le Sang de toute part;
  Son dos frappé avec des fouets â noeuds,
  Mais plus tranchants encore les fouets déchirent son Coeur.

Nous voudrions nous laisser entraîner dans notre chambre et pleurer; mais puisque nos affaires nous appellent ailleurs, nous voulons d’abord prier notre Bien Aimé d’imprimer en nous sur les tables de nos coeurs l’image de sa sanglante offrande, durant toute la journée, et â la nuit tombante nous voulons retourner communier avec lui, et nous affliger de ce que notre péché lui ait coûté si cher. 

#Ru 1:1-4:22 * Lecture Quotidienne de la Bible 

jeudi 30 mars 2017

Lecture du soir Spurgeon 30-03-2017

30 Mars-Soir 

Recherchons nos voies et les sondons, et retournons  â l’Eternel. {#La 3:40

L’épouse qui aime tendrement son mari absent soupire après son retour. Une longue séparation prolongée de son seigneur est une demi-mort pour son esprit; ainsi en est-il des âmes qui aiment le Seigneur ardemment. Elles veulent voir sa face, elles ne peuvent supporter qu’il puisse disparaître derrière les montagnes de Béther, et ne pas entretenir davantage la communion avec elles. 

Un regard de reproche, un doigt levé en claquant, seront attristants pour de tendres enfants, qui craignent d’offenser leur père vénéré, et ne sont heureux que de son sourire. Bien-aimé, il en était jadis avec toi. Un texte de l’écriture, une menace, une simple touche de la baguette d’affliction, et tu allais au pied de ton Père, criant, "montre-moi pourquoi tu luttes avec moi?" En est-il ainsi maintenant? Es-tu content de suivre Jésus de loin?  Peux-tu constater une communion rompue avec Christ sans être alarmé? Peux-tu supporter de voir ton bien-aimé marcher â l’opposé de toi parce que toi tu marches â l’inverse de lui? Tes péchés ont-ils mis une séparation entre toi et ton Dieu? Et ton coeur est-il au repos? S’il en est ainsi, laisse-moi t’avertir affectueusement, car c’est une chose affligeante de pouvoir vivre content, sans jouir de la présence de la face du Sauveur. Efforçons-nous de réaliser combien sont regrettables: un petit amour pour la mort du Sauveur, une petite joie en notre précieux Jésus, une petite communion  fraternelle avec notre bien-aimé! Jetons un vrai regard sur nos âmes, tandis que nous nous affligeons sur la dureté de notre coeur. Ne cessons pas de nous affliger! Souviens-toi comment la première fois tu as reçu le salut. Va tout de suite â la Croix, lâ, et seulement lâ, tu peux être renouvelé, ravivé. Ce n’est pas un problème. Nous sommes peut-être devenus durs, insensibles, reprenons de nouveau la route dans les guenilles de notre pauvreté, et dans la souillure de notre condition naturelle. Cramponnons-nous â la Croix, jetons un regard dans ces yeux languissants, baignons-nous dans la fontaine remplie de Sang.  Cette volonté nous ramènera au premier amour; ceci restaurera la simplicité de notre foi, et la tendresse de notre coeur. 

Lecture du matin Spurgeon 30-03-2017

30 mars-Matin 

Il était compté parmi les transgresseurs... {#Isa 53:12

Pourquoi Jésus souffrit-il lui-même d’être mis au milieu des pécheurs? Cette merveilleuse complaisance était justifiée par plusieurs raisons puissantes. De cette manière il put le mieux devenir leur avocat. Dans certaines épreuves il peut y avoir identification du conseiller avec le client, ils ne peuvent donc pas être regardés, au regard de la loi, séparés l’un de l’autre. Maintenant quand le pécheur est emmené â la barre, Jésus apparaît lâ lui-même. Il se tient lâ pour répondre â l’accusation. Il met de son côté, ses mains, ses pieds, et défie le tribunal de justice d’apporter quoique ce soit contre les pécheurs qu’il représente; il plaide son sang, et plaide triomphalement, étant compté avec eux et ayant une part avec eux, de sorte que le juge proclame: "Laissez les poursuivre leur chemin; délivre les, qu’ils ne descendent pas dans la fosse, car il a trouvé une rançon". Notre Seigneur Jésus fut compté au nombre des malfaiteurs afin qu’ils puissent "sentir leurs coeurs attirés vers lui". Qui serait effrayé par celui dont il est écrit qu’il a été compté sur la même liste que nous? Il est sûr que nous pouvons avoir de l’assurance en venant â lui, et confesser notre culpabilité. Celui qui est compté avec nous ne peut pas nous condamner. N’était-il-pas "déposé" sur la liste des transgresseurs "afin que nous puissions être enregistrés dans le rouleau rouge des saints? Il était saint, et compté parmi les saints; nous étions coupables, et comptés parmi les coupables; il transfère son nom de la liste antérieure â l’acte d’expiation pour paraître sur la liste noire de l’accusation, et nos noms sont pris de l’acte de l’accusation et mis sur le rouleau de l’adoption,  car il y a un transfert complet qui est réalisé entre Jésus et son peuple. Tout notre état de misère et de péché a été ôté par Jésus; et tout ce que Jésus a, nous est donné. Sa justice, son sang, et toute chose qu’il possède il nous en fait cadeau. Réjouis-toi croyant, dans cette union avec lui qui était compté au nombre des transgresseurs; et prouve que tu es vraiment sauvé en étant compté manifestement au nombre de ceux qui sont de nouvelles créatures en lui. 

#Jud 20:1-21:25 * Lecture Quotidienne de la Bible 

mercredi 29 mars 2017

Lecture du soir Spurgeon 29-03-2017

29 Mars-Soir 

Je l’ai appelé et il ne m’a pas répondu {#So 5:6

Toute prière ne reçoit pas toujours immédiatement sa réponse. Le Seigneur qui a donné une grande foi peut l’éprouver par une longue attente. Il a entendu les voix de ses serviteurs en renvoyant en écho â leurs oreilles comme un ciel d’airain. Ils ont frappé â la porte d’or, mais elle est restée fermée, comme si elle était rouillée sur ses gonds. Comme Jérémie, ils ont crié, "tu t’es recouvert toi-même d’un nuage", pour fermer l’accès â la prière. C’est ainsi qu’ont persévéré longtemps les vrais saints, dans la patience, attendant sans réponse, non pas que leurs prières n’étaient pas valables, ou sincères, ou qu’elles n’étaient pas acceptées, mais parce qu’il lui plut de décider ainsi dans sa souveraineté, lui qui donne selon son bon plaisir. S’il lui plaît d’ordonner â notre patience de s’exercer elle-même, ne fera-t-il pas comme il veut avec son bien? Les mendiants ne doivent pas choisir ni le temps, ni l’endroit, ni la manière. Mais nous devons être attentifs, soigneux, afin de ne pas différer dans la prière ce qui serait un démenti. Les contrats â longue échéance de Dieu seront ponctuellement honorés. Nous ne devons pas laisser Satan ébranler notre confiance en le Dieu de Vérité en pointant du doigt nos prières non exaucées. Des pétitions non exaucées ne sont pas forcément insensées. Dieu tient un classeur pour nos prières, elles ne sont pas emportées par le vent, elles sont comme des trésors dans les archives du Roi. C’est un registre dans la Cour du Ciel où toutes les prières sont enregistrées. Croyant éprouvé, le Seigneur a une coupe dans laquelle les gouttes du prix de la douleur sacrée sont conservées et un livre dans lequel les saints gémissements sont dénombrés. Peu â peu ta requête prévaudra. Ne peux-tu pas attendre un peu? Le temps de ton Seigneur n’est-il pas meilleur que le tien? Peu â peu il apparaîtra confortablement, â la joie de ton âme, et t’enlèvera le vêtement de deuil et la cendre de ta longue attente et te revêtira d’écarlate et du fin lin de la totale jouissance. 

Lecture du matin Spurgeon 29-03-2017

29 mars-Matin 

Bien qu’Il fut fils, Il apprit l’obéissance par les choses qu’Il a souffertes. {#Heb 5:8

Il nous est dit que le Capitaine de notre Salut a été rendu parfait par la souffrance, c’est pourquoi nous qui sommes pécheurs, coupables, et qui sommes loin d’être parfaits, ne devons pas nous étonner si nous sommes appelés â passer â travers la souffrance aussi. La tête serait-t-elle couronnée d’épines et le reste du corps pourrait-il se prélasser d’un vêtement doux et soyeux? Christ doit-il traverser les mers de son propre sang pour gagner la couronne, alors que nous irions vers le ciel â pied sec, dans des souliers vernis?  Non, l’expérience de notre Maître nous enseigne que la souffrance est nécessaire, et le vrai enfant de Dieu ne doit pas, ne devrait pas y échapper. Mais il y a une pensée qui est réconfortante dans le fait que Christ étant rendu parfait â travers la souffrance, il peut avoir pour nous une parfaite compassion. Il n’est pas un souverain sacrificateur qui ne peut pas compatir â nos faiblesses, nos infirmités. Dans cette sympathie de Christ nous trouvons un puissant encouragement. Un des premiers martyres dit:"Je puis tout" car Jésus a souffert, et il souffre en moi maintenant; il m’est compatissant, et ceci me rend fort". Croyant, tiens bon dans cette pensée au moment de l’agonie, laisse la pensée de Jésus te fortifier toi qui marches dans l’empreinte de ses pas. Trouve un doux encouragement dans cette compassion; et souviens-toi que si souffrir est une chose honorable, souffrir pour Christ c’est la gloire. Les apôtres se réjouirent d’avoir été jugés dignes de souffrir ainsi, et le Seigneur nous accordera la grâce de souffrir "pour" Christ, de souffrir "avec" Christ. Les joyaux d’un chrétien sont ses afflictions.  Puissions-nous ne pas nous détourner de cette souffrance. Les peines nous exaltent, et les afflictions nous élèvent. Si nous souffrons, nous régnerons aussi avec lui. 

#Jud 18:1-19:30 * Lecture Quotidienne de la Bible 

mardi 28 mars 2017

Lecture du soir Spurgeon 28-03-2017

28 Mars-Soir 

Je vous recevrai comme un parfum d’une agréable odeur. {#Eze 20:41

Les mérites de notre grand rédempteur sont comme un parfum d’une agréable odeur au Très-Haut. Si nous parlons de passif ou d’actif de la justice de Christ, il y a comme un égal parfum. Il y avait un parfum suave dans la forme active de la vie par laquelle il a honoré la loi de Dieu, et fait briller chaque précepte tel un joyau précieux dans le pur coffret de sa personne même. Tel aussi était son obéissance passive, quand il endura sans murmure et dans la soumission la faim, la soif, le froid et la nudité, et enfin quand il sua des grumeaux de sang â Gethsémané, qu’il livra son dos â ceux qui le frappaient et les joues â ceux qui lui arrachaient la barbe, et qu’il était cloué sur le bois infâme, afin qu’il puisse souffrir la colère de Dieu â notre place. Ces deux aspects, passif et actif, sont un parfum agréable au Très-Haut; et â cause du don de lui-même, de sa mort, de sa substitution en souffrance et son obéissance sacrificielle, le Seigneur notre Dieu nous accepte. C’est quelque chose de précieux que d’être en lui pour assouvir notre désir "d’être précieux"! Quel doux parfum que de voir s’en aller notre odeur de maladie! Quelle puissance de purification dans son sang pour ôter un péché tel que le nôtre! Et quelle gloire dans sa justice pour faire que des créatures inacceptables soient acceptées dans son bien-aimé! Remarque, croyant, combien rassurante et inaltérable doit être notre acceptation en lui puisque c’est "en lui"! Prends garde de ne jamais douter d’être accepté en Jésus; tu ne peux être accepté sans Christ, mais quand tu as reçu ses mérites, tu ne peux être exclu. Rejetant tous doutes, craintes, péchés, l’oeil de la grâce de l’Eternel ne te regarde jamais avec colère, bien qu’il voit en toi le péché, et pourtant il te regarde â travers Christ et il ne voit plus le péché. Tu es toujours accepté en Christ, et tous sont pour toujours bénis et chers au coeur du Père. C’est pourquoi fais monter un chant, et comme tu vois monter la fumée de l’encens des mérites du Sauveur, ce soir, devant le trône de saphir, que l’encens de ta louange monte aussi. 

Lecture du matin Spurgeon 28-03-2017

28 mars-Matin 

L’amour de Christ qui surpasse toute connaissance {#Eph 3:19

L’amour de Christ dans sa douceur, sa plénitude, sa grandeur, sa fidélité, surpasse toute compréhension humaine. Où trouvera-t-on le langage qui décrira son sens réel, son incomparable amour â l’égard des enfants des hommes? Il est si vaste et illimité que, comme la houle, la vague, ne fait qu’effleurer la mer, et ne descend pas dans ses profondeurs, ainsi tous les mots qui le décrivent n’en touchent que la surface, tandis que les profondeurs incommensurables demeurent inaccessibles. Le poète pouvait bien dire: "O Amour, toi insondable abîme!" Car cet amour de Christ est bien sûr sans mesure et insondable; personne ne peut l’atteindre. Avant que nous puissions avoir une idée juste de l’amour de Jésus, nous devons comprendre sa gloire antérieure dans la hauteur de sa majesté, et son incarnation sur la terre dans toutes les profondeurs de son ignominie. Mais qui peut nous raconter la majesté de Christ? Quand il était sur son trône au plus haut des cieux il était Dieu, le vrai Dieu; par lui les cieux ont été faits et tous les esprits qui en viennent. Son propre bras tout puissant soutenait les sphères; les louanges des chérubins et des séraphins l’environnaient perpétuellement; les choeurs, les Alléluia de l’univers coulaient incessamment au pied de son trône. Il régnait au dessus de toutes ses créatures; Dieu au dessus de tout, éternellement béni. Qui peut nous décrire la hauteur de sa gloire alors?  Et qui, d’une autre manière, peut nous dire combien il descendit bas? Devenir un homme c’était quelque chose, un homme de douleurs l’était beaucoup plus; verser son sang et mourir, et souffrir, tout ceci était beaucoup pour celui qui était le fils de Dieu; mais souffrir une telle inégalable agonie, endurer une mort ignominieuse et l’abandon de son père, c’est une profondeur telle de l’amour condescendant que l’esprit le plus inspiré ne peut que défaillir en essayant de le sonder. Voilâ l’amour! Et vraiment c’est l’amour qui surpasse toute connaissance. O puisse cet amour remplir nos coeurs avec gratitude et adoration, et nous conduire â manifester partout sa puissance. 

#Jud 15:1-17:13 * Lecture Quotidienne de la Bible 

lundi 27 mars 2017

Lecture du soir Spurgeon 27-03=2017

27 mars-Soir 

Oui, Seigneur, dit-elle, mais les petits chiens mangent les miettes qui tombent de la table de leurs maître. {#Mt 15:27

Cette femme trouva consolation dans sa misère en méditant les grandes pensées de Christ. Le Maître a parlé au sujet du pain des enfants: Maintenant, se dit-elle, puisque tu es le maître de la table de la grâce, je sais que tu es un généreux gardien de maison, et de ce fait, il y a abondance certainement quant au pain sur la table; il y aura une telle abondance pour les enfants que des miettes seront jetées â terre pour les petits chiens, et les enfants en seront d’ailleurs contents car les chiens sont nourris. Elle pensait que de lui qui garde si bien la table, tout ce dont elle avait besoin  n’était qu’une miette en comparaison de cette abondance. Puis elle a précisé que ce qu’elle désirait en premier lieu, était que le diable soit chassé de sa fille. C’était une chose immense pour elle, mais elle avait une telle estime pour Christ, qu’elle a pensé: "Ce n’est rien pour Lui, ce n’est qu’une miette".  C’est lâ toute la voie royale de la consolation. La pensée de votre péché peut vous conduire au  désespoir; mais la pensée de Christ vous conduira au ciel de la paix.  Mes péchés sont nombreux, mais pour Jésus ils ne représentent qu’une miette. Le poids de ma culpabilité pèse sur moi comme un pied géant qui écraserait un ver, mais il n’est pas plus qu’un grain de poussière pour lui, parce qu’il a déjâ porté la malédiction en son propre corps sur le bois.  Ce ne sera pour lui qu’une bien petite chose que de m’accorder une totale rémission, alors que ce sera pour moi une infinie bénédiction de la recevoir. La femme a ouvert son âme, s’attendant â de grandes choses de Jésus, et elle a reçu tout son amour. Cher lecteur, fais de même.  Elle a confessé Christ, elle a compris ce qu’il pouvait lui apporter, elle a tenu ferme dans son attente, en tirant même des arguments des paroles sévères de Jésus; elle crut de grandes choses de lui, et ainsi elle fut vainqueur. Elle remporta la victoire en croyant en lui. Son cas est un exemple d’une foi conquérante; et si nous voulons conquérir comme elle, nous devons l’imiter dans sa démarche. 

Lecture du matin Spurgeon 27-03-2017

27 mars-Matin 

Alors tous les disciples l’abandonnèrent et prirent la fuite {#Mt 26:56

Il ne les avait jamais laissé tomber, mais eux lâchement craignirent pour leurs vies, fuirent loin de lui dans le tout début de ses souffrances. Ceci n’est autre qu’une illustration instructive de la fragilité de tous les croyants s’ils sont livrés â eux-mêmes; ils ne sont que des brebis tout au plus, et ils fuient quand vient le loup. Ils avaient tous été avertis du danger, et avaient promis de mourir plutôt que d’abandonner leur Maître; et pourtant ils furent saisis d’une panique soudaine, et tournèrent leurs talons. Il se peut que moi, au commencement de ce jour, je me sois fortifié l’esprit pour supporter une épreuve â cause du Seigneur, et que je m’imagine être certain de m’en sortir dans une parfaite fidélité; permettez-moi d’être très jaloux de moi-même, de peur d’avoir le même coeur mauvais d’incrédulité, et qu’ainsi je n’abandonne mon Seigneur comme les apôtres le firent. C’est une chose que de promettre, et c’en est tout â fait une autre de l’accomplir. C’eut été tout â leur honneur éternel de s’être tenu vaillamment au côté de Jésus; ils fuirent leur honneur; puis-je être gardé de les imiter en la matière! Où d’ailleurs pouvaient-ils être autant en sécurité que lâ auprès de leur Maître, qui pouvait sur le moment faire appel â douze légions d’anges? Ils ont fui leur véritable sécurité. O Dieu ne me permet pas un tel acte de folie! La grâce divine peut faire d’un lâche un courageux, la mèche qui fume peut prendre feu sur l’autel lorsque le Seigneur le veut. Ces apôtres, qui furent timides comme des lièvres, devinrent pleins d’assurance, de hardiesse, comme des lions après que l’Esprit descendit sur eux, et de même, également que le Saint Esprit peut rendre mon esprit brave, courageux pour confesser mon Seigneur et témoigner pour sa vérité. Quelle angoisse a du avoir rempli le Sauveur quand il vit ses amis manifester si peu de foi! Ceci était un ingrédient amer dans sa coupe; mais cette coupe a été avalée entièrement; ne me permet pas d’y ajouter une autre goutte. Si j’abandonne mon Seigneur, je le crucifierai de nouveau, et l’exposerai â l’ignominie. Garde-moi, O Esprit Béni, d’une fin si scandaleuse. 

#Jud 12:1-14:20 * Lecture Quotidienne de la Bible 

dimanche 26 mars 2017

Lecture du soir Spurgeon 26-03-2017

26 Mars-Soir. 

Quand il viendra dans la gloire de son Père avec les saints anges. {#Mr 8:38

Si nous avons partagé avec Jésus sa honte, son opprobre, nous partagerons aussi avec lui l’éclat qui l’environnera quand il apparaîtra dans la gloire. Es-tu, bien-aimé, avec Jésus-Christ? Y-a t’il une union intime qui te lie â lui? Alors tu es aujourd’hui avec lui dans l’opprobre; tu as pris sa croix et tu es allé avec lui, dans le camp qui porte son reproche; tu seras sans aucun doute avec lui lorsqu’il échangera la croix contre la couronne, mais juges-toi toi-même ce soir, car si tu n’es pas avec lui dans l’expérience de la régénération, tu ne seras pas non plus avec lui quand il viendra dans sa gloire. Si tu es en retrait, si tu n’es pas en communion complète avec Lui, tu ne pourras apprécier comme il se doit cet heureux jour, où le Roi viendra, et tous ses saints anges avec lui. Car ce ne sont pas des anges qu’il enlèvera, mais la postérité d’Abraham. Si ton âme est sa bien-aimée, elle ne peut pas être éloignée de lui. Si tes amis, tes voisins, tes prochains, sont appelés â voir sa gloire, ton âme qui lui appartient en serait-elle écartée?  Tandis que vient le jour du jugement, tu ne peux être â l’écart de ce coeur qui a admis les anges dans son intimité, qui t’a admis aussi dans son union. Ne t’a-t’il pas dit: O mon âme, Je suis ton fiancé par la justice, dans le jugement, et par la bonté? Ses lèvres même n’ont-elles pas déclaré: "Je suis marié avec toi, je fais de toi mes délices?"  Si des anges qui ne sont que des amis, des voisins, sont avec lui, il est alors absolument certain que sa propre bien-aimée en qui il trouve tout son bonheur sera près de lui et assise â sa droite. Que ceci soit pour toi une étoile du matin, une étoile d’espérance d’un tel éclat qu’elle puisse éclairer la plus noire expérience de désolation. 

Lecture du matin Spurgeon 26-03-2017

26 mars-Matin 

Jésus leur répondit, si c’est moi que vous cherchez laissez aller ceux-ci poursuivre leur chemin. {#Joh 18:8

Remarque, mon âme, le soin que Jésus manifestera même du sein de l’heure de son épreuve, â l’égard de ses brebis! La passion dominante est forte dans la mort. Il se rend lui-même â l’ennemi, mais il interpose une parole de puissance pour rendre la liberté â ses disciples. Quant â lui-même, comme une brebis devant ses tondeurs il est muet et n’ouvrit point sa bouche, mais â cause de ses disciples il parle avec une puissante énergie. Voici son amour, constant, oublieux de lui-même, fidèle amour, mais ne trouve-t-on pas si loin d’ici cette même pensée dans être extérieur? Le Bon berger donne sa vie pour ses brebis, et défend leur cause afin qu’elles puissent aller libres. La sûreté est liée, la justice demande que ceux â qui il se substitue puissent continuer leur chemin. Au milieu de l’esclavage de l’Egypte, cette voix sonne comme une parole de puissance, "laisse ceux-ci continuer leur chemin". Hors de l’esclavage du péché et de Satan les rachetés doivent sortir.  Dans chaque cellule de donjons du désespoir, le son fait écho "Laisse ceux-ci aller" et en opposition au découragement et â une grande frayeur, Satan entend la voix bien connue, et lève son pied de dessus le cou de ceux qui sont tombés; et la mort l’entend, et la tombe ouvre ses portes pour laisser le mort ressusciter. Leur chemin est la marche, la sainteté, le triomphe, la gloire, et personne n’osera les y retenir. Point de lion sur leur route, nulle bête féroce ne surgira. "La biche de l’aurore" a attiré sur elle-même les chasseurs cruels, et maintenant les plus timides chevreuils et biches du champ peuvent paître dans une paix parfaite parmi les lis de son amour. Le nuage orageux a éclaté au dessus de la croix du Calvaire, et les pèlerins de Sion ne seront jamais frappés par la foudre de la vengeance. Viens, mon coeur, réjouis-toi dans l’immunité dont le rédempteur t’a couvert, et bénis son nom tout le jour et chaque jour. 

#Jud 10:1-11:40 * Lecture Quotidienne de la Bible 

samedi 25 mars 2017

Lecture du soir Spurgeon 25-03-2017

25 Mars-Soir 

Le Fils de l’homme {#Joh 3:13

Avec quelle régularité notre Maître a utilisé le titre, "le Fils de l’homme"! Il aurait pu choisir de toujours parler de lui-même comme Fils de Dieu, le Père Eternel, le Merveilleux, le Conseiller, le Prince de la Paix; mais c’est lâ l’humilité de Jésus! Il préfère s’appeler lui-même le Fils de l’homme. Apprenons donc cette leçon d’humilité de notre Sauveur; que nous ne courions jamais après des titres nobles, grands, élevés, ni de positions supérieures. Il y a ici cependant une très douce pensée. Jésus Christ a tant aimé la virilité qui est l’énergie et la vigueur morales propres â l’homme qu’il se plaît â l’honorer. Le "Fils de l’homme" est l’homme par excellence.  Le fait que Jésus soit Fils de Dieu, mais également Fils de l’homme démontre l’amour de Dieu pour la postérité d’Abraham. Ces mots, "Fils de l’homme", où qu’ils aient été prononcés, ont répandu un halo autour de la tête des enfants d’Adam. Jésus-Christ s’est appelé lui-même Fils de l’homme pour exprimer son unité et sa sympathie avec son peuple. Il nous rappelle ainsi qu’il est celui auquel nous pouvons apporter nos chagrins et nos ennuis, car il les connaît par expérience; parce qu’il a souffert lui-même en tant que Fils de l’homme, il peut aussi nous secourir et nous consoler. Que tous s’écrient: bénis sois-tu Jésus!  Cette expression "Fils de l’homme", est employée près de quatre-vingt-dix fois par Dieu en s’adressant â Ezéchiel, et cette expression se rapporte â la gloire du Messie. Ce que le premier homme a perdu, le second Homme, ou le "dernier Adam" l’a regagné, et bien au-delâ. Ce nom indique que la bénédiction dépendant d’un "homme qui viendra", annoncée dans l’Ancien Testament, est accomplie en Lui. 

Lecture du matin Spurgeon 25-03-2017

25 Mars-Matin 

Livres-tu le fils de l’homme par un baiser? {#Lu 22:48

Les baisers d’un ennemi sont trompeurs. Permettez-moi d’être sur mes gardes quand le monde se déguise par un visage aimable, car si possible, il me trahira comme il le fit â mon Maître, par un baiser. A chaque fois qu’un homme est sur le point de poignarder la religion, généralement il professe en avoir beaucoup de respect, de révérence. Puis-je être averti de la présence de l’hypocrisie reluisante, charmante, qui est l’écuyer de l’hérésie et de l’infidélité! Connaissant le pouvoir de séduction de l’injustice, que je sois sage comme un serpent pour déceler et éviter les plans de l’ennemi. Le jeune homme dépourvu d’intelligence, de sens, a été conduit â s’égarer par le baiser d’une jeune étrangère; puisse mon âme être si gracieusement instruite tout au long de ce jour, pour que "le plus beau discours" du monde ne puisse avoir sur moi aucun effet. Oh Saint-Esprit, ne me permets pas, â moi, un pauvre et frêle fils de l’homme, d’être trahi par un baiser! 

Mais après tout, et si j’étais capable du même péché maudit que Judas, ce fils de perdition? J’ai été baptisé dans le nom du Seigneur Jésus, je suis un membre de son église visible, je m’assois â la table de Communion. Toutes ces choses sont autant de baisers de mes lèvres. Suis-je sincère en eux? Si non je suis un traître de basse classe. Est-ce que je vis dans le monde de façon aussi insouciante que les autres le font, tout en faisant profession d’être un disciple de Jésus? Alors je risque de tourner en dérision la religion, de la faire apparaître comme ridicule, et de pousser les hommes â blasphémer le saint nom que je porte. Sûrement si j’agis ainsi de manière inconséquente je suis un Judas, et il eut été préférable pour moi de n’être jamais né. J’ose espérer que je suis au clair dans cette affaire. Alors, O Seigneur, garde moi dans cet esprit. O Seigneur, rends moi sincère et vrai. Préserve-moi de tout mauvais chemin. Ne me permets jamais de trahir mon Sauveur. Je t’aime Jésus, et bien que je t’offense souvent, pourtant je veux désirer demeurer fidèle même jusqu’â la mort. O Dieu, ne permet pas que je m’élève pour devenir un professeur hautain et alors de tomber finalement dans l’étang de feu, parce que j’aurais livré mon Maître par un baiser. 

#Jud 8:1-9:57 * Lecture Quotidienne de la Bible 

vendredi 24 mars 2017

Lecture du soir Spurgeon 24-03-2017

24 Mars-Soir 

En ce moment même, Jésus tressaillit de joie par le Saint-Esprit. {#Lu 10:21

Le Sauveur était un "homme de douleurs", mais â chaque esprit réfléchi, méditant, il a donné de découvrir le fait que dans le tréfond de son être intérieur il contenait un trésor inépuisable et raffiné de joie Céleste. De toute la race humaine, il n’y a jamais eu un homme qui eut une plus profonde, plus pure, ou plus constante paix que notre Seigneur Jésus-Christ. Sa grande bienveillance de la nature même des choses, lui a permis de produire le plus profond délice, car la bienveillance c’est la joie. Il y eut quelques moments remarquables pendant lesquels cette joie s’est manifestée. "En ce moment-même, Jésus tressaillit par le Saint-Esprit" et dit "je te remercie ô Père, Seigneur du ciel et de la terre". Christ eut son cantique, alors que pour lui c’était la nuit, et que son visage ait perdu l’éclat de son bonheur terrestre. D’autres fois il était éclairé d’une splendeur sans pareille, de satisfaction inégalable, alors qu’il avait sa pensée et son regard sur la récompense.  Et c’est au milieu de l’assemblée qu’il apportait sa louange â Dieu. En ceci, Jésus est une image bénie de son église sur la terre. A cette heure l’église s’attend â marcher en harmonie avec son Seigneur sur un chemin d’épines. A travers beaucoup de tribulations elle s’efforce de cheminer vers la couronne. Porter la Croix est sa vocation, et être méprisée et comptée comme étrangère par les enfants de sa mère est son lot. Et encore l’Eglise a un puits profond de joie, duquel personne ne peut puiser si ce n’est ses propres enfants. Il y a des réserves de vin, d’huile, et de froment cachées au milieu de notre Jérusalem, avec lesquelles les Saints de Dieu sont pour toujours soutenus et nourris; et quelquefois, comme dans le cas de notre Sauveur, nous avons nos saisons d’intense délice, car "Il est un fleuve dont les courants réjouissent la Cité de Dieu". {#Ps 46} Nous sommes des exilés, nous nous réjouissons dans notre Roi; oui, en lui nous avons une joie ineffable, tandis qu’en son nom nous plantons nos bannières. 

Lecture du matin Spurgeon 24-03-2017

24 mars-Matin 

Il entendit au dedans de lui et il craignit. {#Heb 5:7

Cette crainte s’éleva-t-elle de la suggestion infernale pour faire entendre "qu’il était définitivement abandonné "? Peut-être qu’il y a des épreuves plus sévères que celle-ci, mais cela en est sûrement une des pires que d’être irrémédiablement abandonné. "Regarde", dit Satan, "tu n’as plus d’amis nulle part! Ton Père a fermé les entrailles de la compassion contre toi. Aucun ange de sa cour n’étendra sa main pour te secourir. Tout le ciel est fermé pour toi; tu es laissé seul. Vois tes disciples avec qui tu t’entretenais intimement, de quelle valeur sont-ils? Fils de Marie, vois lâ ton frère Jacques, regarde lâ ton disciple bien aimé Jean et ton apôtre plein de hardiesse Pierre, comment ces lâches dorment quand tu es dans tes souffrances! Vois, il ne te reste plus d’ami ni dans le ciel ni sur la terre. Tout l’enfer est contre toi. J’ai attisé ma tanière infernale. J’ai envoyé mes lettres dans toutes les régions pour convoquer chaque prince des ténèbres pour t’assaillir cette nuit. Nous n’épargnerons pas nos flèches, nous utiliserons toute notre puissance infernale pour te vaincre et que feras-tu, toi le solitaire? Il se peut que ce fut la tentation. Nous pensons ainsi parce qu’un ange apparut pour le fortifier et chasser cette crainte. Il entendit au dedans de lui et il craignit. Il n’était plus tout seul, mais le ciel était avec lui. Il se peut que ce fut pour cette raison qu’il vint trois fois vers ses disciples. En prière et pendant trois fois il courut comme s’il cherchait quelque secours dans l’homme. Il aurait regardé â lui même si vraiment tous les hommes l’avaient réellement abandonné. Il les trouva tous endormis mais peut-être avait-il gagné quelque fausse consolation â la pensée qu’ils dormaient, non pas de trahison, mais de tristesse. L’esprit était bien sûr bien disposé, mais la chair était faible. Quoi que nous estimions, il entendit au dedans de lui et il craignit. Jésus entendit dans son être intérieur, dans son plus profond malheur, mon âme, tu entendras de cet entendement toi aussi. 

#Jud 6:1-7:25 * Lecture Quotidienne de la Bible 

jeudi 23 mars 2017

Lecture du soir Spurgeon 23-03-2017

23 Mars-Soir 

Je vous le dis, s’ils se taisent, les pierres crieront. {#Lu 19:40

Mais les pierres pourraient-elles crier? Assurément elles le pourraient si celui qui ouvre la bouche aux muets leur ordonnait d’élever la voix. Et certainement si elles parlaient, elles attesteraient puissamment l’existence de leur Créateur, dans la louange de Celui qui les a créées par la parole de Sa puissance. Elles exalteraient la sagesse et la puissance de la création divine. Ne parlons-nous pas en bien de Celui qui nous a renouvelés, et qui a donné une postérité â Abraham? Les vieilles pierres pourraient parler du chaos et de l’ordre, et de l’oeuvre de la main de Dieu, â des phases successives du drame de la création; et ne pouvons-nous pas parler de décrets de Dieu, de la grande oeuvre de Dieu dans les temps anciens, de tout ce qu’il fît pour son église jadis? Si les pierres parlaient, elles parleraient de celui qui les a extraites avec son marteau, comment il les a sorties de la carrière, et les a façonnées pour le temple, et ne pouvons-nous pas parler de notre tailleur de pierres glorieux qui brisa nos coeurs, avec le marteau de Sa parole, pour qu’il puisse faire de nous l’édifice de son temple? Si les pierres criaient, elles magnifieraient le bâtisseur qui les a équarries et façonnées d’après le modèle du palais, et ne parlerions-nous pas de notre architecte et constructeur qui nous a désigné une place dans le temple du Dieu vivant? Si les pierres criaient, elles auraient une longue, longue histoire â raconter par le moyen  d’un mémorial. Car plus d’une fois une grande pierre a été roulée comme mémorial devant le Seigneur; et nous aussi nous pouvons attester, témoigner comme ces pierres du secours, ces colonnes du souvenir. Les pierres brisées de la loi crient contre nous, mais Christ lui-même, qui a roulé la pierre de devant la porte du sépulcre, parle pour nous. Les pierres pourraient bien crier, mais nous ne les laisserons pas faire; nous ferons taire leur bruit par notre parole; nous les briserons par un chant sacré et nous bénirons la majesté du Très-Haut, glorifiant chaque jour celui qui est appelé par Jacob Le Berger et le Rocher d’Israël. 

Lecture du matin Spurgeon 23-03-2017

23 mars-Matin 

Sa sueur était comme de grosses gouttes de Sang qui tombaient â terre. {#Lu 22:44

La pression mentale se dégageant du Combat acharné de notre Seigneur contre la tentation, exerça une telle force sur lui sous l’effet de l’excitation surnaturelle, que ses pores laissèrent échapper de grandes gouttes de sang qui tombaient â terre. Ceci prouve "Comment le poids du péché a du être terrible" puisqu’il a été capable d’écraser le Sauveur au point qu’il distilla de grandes gouttes de sang! Ceci démontre la "puissante" force de son amour". C’est une observation éloquente que celle du vieil Isaac Ambrose remarquant que la résine qui exsude de l’arbre sans y pratiquer d’entaille est toujours la meilleure. Ce précieux camphrier produisit le plus doux des parfums lorsqu’il fut blessé sous les coups de fouet â noeuds, et quand il fut percé par les clous sur la croix ; mais remarquez le, il donne son meilleur parfum quand il n’y a encore ni fouet, ni clou, ni blessures. Ceci établit le "Volontariat des souffrances de Christ", puisque même sans la lance le sang coula librement, sans besoin qu’on y applique des sangsues, ou qu’on entaille au couteau, il coule spontanément. Les docteurs de la loi n’ont nul besoin de crier:"Jaillissez O Fontaine". De lui même il coule un torrent cramoisi. Si les hommes passent par de grandes souffrances morales, apparemment le sang se précipite vers le coeur. Les joues sont pâles, un état comateux se manifeste; le sang est parti intérieurement comme pour nourrir l’homme intérieur tandis qu’il subit l’épreuve. Mais voyez notre Sauveur dans son agonie; il est si littéralement oublieux de lui même, qu’au lieu que son agonie charrie son sang vers le coeur pour le nourrir lui même, il l’entraîne vers l’extérieur pour arroser la terre. L’agonie de Christ, dans la mesure où son sang se déverse sur la terre, dépeint la plénitude de l’offrande qu’il fit pour les hommes. Ne percevons-nous pas combien intense a du être la lutte â travers laquelle il passa, et n’entendons-nous pas sa voix "pour nous" ? Vous n’avez pas encore résisté jusqu’au sang, en luttant contre le péché. Contemplez le grand apôtre et le Souverain Sacrificateur de notre foi, qui sua même jusqu’au sang plutôt que de céder au grand tentateur de nos âmes. 

#Jud 3:1-5:31 * Lecture Quotidienne de la Bible 

mercredi 22 mars 2017

Lecture du soir Spurgeon 22-03-2017

22 Mars-Soir 

Père, je veux que lâ où je suis ceux que tu m’as donnés soient aussi avec moi. {#Joh 17:24

O mort ! Pourquoi touches-tu â l’arbre sous les branches duquel celui qui est fatigué trouve le repos? Pourquoi arraches-tu de la terre le plant excellent dans lequel se trouve notre délice? Si tu dois utiliser ta hache, qu’elle serve contre les arbres qui ne produisent pas de fruit, et alors tu en seras remercié. Mais pourquoi veux-tu abattre les bons cèdres du Liban? O retiens ta hache et épargne les justes. Mais non, il ne doit pas en être ainsi; la mort frappe les meilleurs de nos amis, les plus généreux, les plus pieux, les plus saints; les plus dévots doivent mourir, et pourquoi? C’est au travers de la prière ultime, la prière sacerdotale, que Jésus a prononcé ces mots: "Père, je veux aussi que ceux que tu m’as donnés soient avec moi lâ où je suis". C’est cela qui les porte sur les ailes de l’aigle jusqu’au Ciel. A chaque fois qu’un croyant monte de la terre au paradis, c’est en réponse â la prière de Christ. Lorsque vous priez pour qu’un bien-aimé reste auprès de vous, qu’il ne soit pas emporté par la mort, vous pouvez être en contradiction avec Christ qui veut que ses saints soient avec lui. Dans ce cas, le disciple se trouve en opposition par rapport au dessein de son Seigneur: l’âme ne peut pas être en même temps en deux lieux différents. Le bien-aimé ne peut pas être avec Christ et avec toi aussi. Quel intercesseur l’emportera aujourd’hui? Si vous aviez fait votre choix, et si le Roi se levait de son trône, en disant, voici deux supplications en opposition l’une avec l’autre, laquelle obtiendra satisfaction?  Oh je suis sûr que même avec la plus grande tristesse vous vous lèveriez pour dire "Jésus, non pas ma volonté, mais que la tienne soit faite".  Et si lorsque vous priez pour la vie de votre bien-aimé vous pouviez réaliser que Christ est en train de prier dans la direction opposée, disant: "Père, je veux aussi que ceux que tu m’as donnés soient avec moi lâ où je suis", c’est dans la paix que vous vous en remettriez â lui. 

Lecture du matin Spurgeon 22-03-2017

22 mars-Matin 

Et Il fit quelques pas en avant, et tomba sur sa face. {#Mt 26:39

Il y a plusieurs traits instructifs dans la prière de notre Sauveur â l’heure de son épreuve. Il se retira même de ses trois disciples favoris, pour passer beaucoup de temps dans la prière solitaire, spécialement en temps d’épreuve. La prière familiale, la prière en société, la prière dans l’Eglise, ne suffiront pas, elles sont très précieuses, mais le meilleur parfum qui s’élèvera en fumée de ton encensoir sera celui de tes dévotions privées, où aucune oreille autre que celle de Dieu n’écoute. C’était "l’humble prière". Luc dit qu’Il s’agenouilla, mais un autre Evangéliste dit: "Il tomba sur sa face". Où alors doit être Ta place, toi humble serviteur du grand Maître? Quelle poussière et quelles cendres devraient couvrir ta tête? L’humilité nous donne une bonne prise dans la prière. Il n’y a pas d’espérance de prédominance avec Dieu â moins que nous ne nous abaissions nous-mêmes afin qu’il nous élève au temps convenable. C’était la prière filiale "Abba Père". Vous y trouverez une forteresse au jour de l’épreuve pour plaider votre adoption. Vous n’avez pas les droits d’un sujet, vous avez pu les perdre par votre trahison; mais rien ne peut vous priver du droit de l’enfant â la protection d’un père. Ne craignez pas de dire "Mon Père entend mon cri". C’était la prière persévérante. Il pria trois fois.  Ne cesse point jusqu’â ce que tu l’emportes. Sois comme la veuve importune, dont la continuelle venue devant son juge gagna ce que par sa première supplication elle ne put obtenir. Continue dans la prière, veille â cela avec persévérance et également avec des actions de grâce. Enfin c’était la prière de résignation. Toutefois non pas ce que je veux, mais "comme tu veux". Laisse faire, comme Dieu veut, et Dieu déterminera pour le meilleur. Sois content d’abandonner ta prière entre ses mains, lui qui sait quand donner, comment donner, quoi donner, et quoi retenir. Si tu plaides avec ferveur, importunément, mais avec humilité et résignation, tu l’emporteras sûrement. 

#Jud 1:1-2:23 * Lecture Quotidienne de la Bible 

mardi 21 mars 2017

Lecture du soir Spurgeon 21-03-2017

21 Mars-Soir 

Noues-tu les liens des Pléiades, Ou détaches-tu les cordages de l’Orion? {#Job 38:31

Si nous sommes enclins â nous glorifier de nos capacités, la grandeur de la nature, elle, peut très vite nous montrer que nous sommes chétifs. Nous ne pouvons mouvoir la moindre de toutes les étoiles scintillantes, ou pas davantage éteindre un seul des rayons matinaux. Nous parlons de puissance, mais les cieux se rient de nous jusqu’au mépris. Quand l’éclat des Pléiades jaillit d’une joie printanière, nous ne pouvons freiner leur éclat. Ces étoiles avaient pour les Grecs un grand intérêt, car leur apparition, en mai, marquait la reprise de la navigation. A cette apparition, l’année était liée dans les chaînes de l’hiver. Orion est une des plus brillantes constellations qui soient visibles de la terre, insensible aux saisons qui défilent selon le mécanisme divin. La race des hommes tout entière ne peut rien y changer. Seigneur qu’est-ce que l’homme? 

Dans le spirituel, comme dans le monde naturel, la puissance des hommes est limitée de toute manière. Quand le Saint-Esprit déverse ses délices dans l’âme, nul ne peut s’y opposer; toute la ruse et la malice des hommes sont vaines, pour tenir en échec la puissance rénovatrice du Consolateur. Quand il daigne visiter une église et la renouveler, la rafraîchir, le plus invétéré des ennemis ne peut résister â la bonne oeuvre du Saint-Esprit. Les adversaires peuvent essayer de la ridiculiser, mais ils ne peuvent pas plus la retenir qu’ils ne peuvent repousser le printemps quand son heure a été annoncée par les Pléiades. Dieu le veut ainsi. D’autre part, si le Seigneur dans Sa souveraineté, ou dans Sa Justice, lie un homme de sorte qu’il est dans les liens de l’âme, qui peut le libérer?  Lui seul peut chasser l’hiver de la mort spirituelle d’un individu ou d’un peuple. Il tient le baudrier d’Orion, et nul autre que Lui ne le peut. Oh qu’Il puisse accomplir le miracle ce soir. Seigneur, mets fin â mon hiver, et que mon printemps commence. J’ai besoin de ton appui céleste, de l’éclat de ton amour, des rayons de ta grâce, la lumière de ta face. Que ton éclat remplace pour moi celui des pléiades, et qu’il fasse fondre les signes de l’hiver, ceux de la terrible Orion. Seigneur, accomplis tes merveilles en moi et fortifie-moi. Amen 

Lecture du matin Spurgeon 21-03-2017

21 mars-Matin 

Vous serez dispersés, chacun de son côté, et me laisserez seul. {#Joh 16:32

Peu eurent la communion avec les souffrances de Gethsémané. La majorité des disciples n’était pas suffisamment avancée dans la grâce pour être admise â contempler les mystères de l’agonie. Occupés avec la fête de la Pâque dans leurs maisons respectives, ils représentent la plupart qui vivent selon la lettre, mais sont de simples bébés quant â l’esprit de l’Evangile. Sur les douze, onze seulement eurent le privilège d’entrer dans Gethsémané et voir "ce grand spectacle". Des onze, huit restèrent â distance, ils avaient la communion, mais pas de cette sorte d’intimité que connaissent les hommes tant aimés et qui ont le privilège d’y être admis. Seulement trois distingués favorisés purent approcher du voile de la mystérieuse souffrance de notre Seigneur; mais au-delâ de ce voile même ceux-ci ne purent s’introduire; une distance d’un jet de pierre dut être laissée entre eux et le voile. Jésus doit fouler seul au pressoir, et personne du peuple ne doit être avec lui. Pierre et les deux fils de Zébédée, représentent les Saints expérimentés, dont il peut être rapporté qu’ils sont comme "des Pères"; ceux ayant travaillé sur les grandes eaux, pouvant dans une certaine mesure comprendre, évaluer les énormes vagues de l’océan de la passion de leur Rédempteur. Dans le but de les fortifier, ces quelques esprits sélectionnés ont assisté au terrible conflit, en entrant â l’intérieur du cercle, en entendant les instantes supplications de la souffrance du Souverain Sacrificateur; ils ont la communion avec lui dans ses souffrances, et s’identifient avec lui dans sa mort. Pourtant même ceux-ci ne peuvent pas pénétrer les lieux secrets du malheur du Sauveur. "Tes souffrances inconnues", telle est la remarquable expression de la liturgie grecque; il y avait une chambre intérieure dans la douleur de notre maître, fermée â toute connaissance humaine et â toute communion. Lâ Jésus est "laissé seul".  Souvenons-nous de cela, et chantons: "Et toutes joies inconnues qu’il donne, furent achetées par des agonies inconnues". 

#Jos 22:1-24:33 * Lecture Quotidienne de la Bible 

lundi 20 mars 2017

Lecture du soir Spurgeon 20-03-2017

20 Mars-Soir 

Maris, aimez vos femmes, comme Christ a aimé l’Eglise. {#Eph 2:5

Quel exemple d’or Christ donne â ses disciples! Peu de maîtres pourraient s’aventurer â dire: si vous pratiquez mes commandements, imitez ma vie, mais comme la vie de Jésus est la transcription exacte de la vertu parfaite, il peut se désigner lui-même comme le parangon de la Sainteté, aussi bien que son enseignant. Le chrétien ne devrait prendre rien de moins que le modèle de Christ. En aucune circonstance nous ne devrions être contents â moins que nous reflétions la grâce qui était en lui. Comme un mari, le chrétien doit avoir le regard sur le portrait de Jésus-Christ, mais â condition que ce portrait reflète exactement l’original. Le vrai chrétien se doit d’être tel un mari, comme Christ l’est pour son église. L’amour d’un mari est particulier. Le Seigneur Jésus a pour l’Eglise une affection particulière, qui repose sur elle, au dessus du reste de l’humanité:Je prie pour eux, je ne prie pas pour le monde. L’Eglise élue est la favorite du Ciel, le trésor de Christ, la couronne de sa tête, le bracelet de son bras, le pectoral de son coeur, le centre même et le coeur de son amour. Un mari devrait aimer sa femme d’un amour qui soit constant car c’est ainsi que Jésus aime son église. Il ne varie pas dans son affection. Il peut changer dans la manière de manifester son affection, mais l’affection elle-même est toujours la même. Un mari devrait aimer sa femme d’un amour assuré, car rien ne pourra nous séparer de l’amour de Dieu manifesté en Jésus-Christ notre Seigneur. Un vrai mari aime sa femme d’un amour cordial, ardent et intense. Ce n’est point des lèvres simplement. Ah bien-aimés, que pourrait faire Christ de plus que ce qu’il a fait pour prouver son amour? Jésus a un tendre amour â l’égard de son épouse; son affection pour l’Eglise a du prix â ses yeux et trouve ses délices en elle, avec une douce complaisance. Croyant, tu t’émerveilles, tu t’étonnes en considérant l’amour de Jésus; tu l’admires; es-tu en train de l’imiter? Dans tes relations domestiques, ton amour est-il selon la règle, et la mesure: comme Christ a aimé l’Eglise?... 

Lecture du matin Spurgeon 20-03-2017

20 mars-Matin 

Mon bien aimé {#So 2:8

C’était un nom d’or que l’ancienne Eglise dans ses plus sublimes moments de joie avait coutume de donner à l’oint de l’Eternel. Quand pour les oiseaux le temps était venu de chanter, et que la voix de la tourterelle était entendue dans son pays, sa note d’amour était plus douce que tout autre, lorsqu’elle chantait "Mon bien aimé" est mien et je suis sien: il nourrit parmi les lis. Toujours dans son cantique des cantiques elle l’appelle par ce nom délicieux, "Mon bien aimé" ! Même durant le long hiver, quand l’idolâtrie avait desséché le jardin du Seigneur, ses prophètes trouvèrent du temps pour mettre de côté le fardeau du Seigneur, pour une courte saison, et pour dire comme Esaïe le fit:"Je chanterai un cantique à mon bien aimé sur sa vigne". Quoique les Saints n’aient jamais vu sa face, quoiqu’il ne fut pas encore fait chair, et n’avait pas habité parmi nous, ni que personne n’ait contemplé sa gloire, pourtant il était déjà la consolation d’Israël, l’espérance et la joie de tous les élus, le "Bien aimé" de tous ceux qui étaient debout devant le Tout puissant. Nous, dans les jours de l’été  de l’Eglise avons aussi coutume de parler de Christ comme étant le meilleur bien aimé de notre âme, et de ressentir qu’il est très précieux, le plus beau d’entre dix mille, entièrement aimable. C’est vrai que l’Eglise aime Jésus, et le proclame comme étant son bien aimé, et l’apôtre ose défier l’univers entier de la séparer de l’amour de Christ, et il déclare qui ni les persécutions, ni la détresse, ni l’affliction, le péril ou l’épée n’ont été capables de le faire. Il se glorifie joyeusement, dans le Seigneur, "Qu’en toutes ces choses nous sommes plus que vainqueurs par celui qui nous a aimés". 

  O que nous te connaissions mieux, toi précieux Jésus !
  Ma seule possession c’est ton amour ;
  Sur la terre ici bas, ou là haut dans les cieux
  Je n’ai pas d’autre ressource;
  Et quoique avec une fervente persévérance je prie
  Et t’importune jour après jour,
  Je ne te demande rien de plus.

#Jos 20:1-21:45 * Lecture Quotidienne de la Bible 

dimanche 19 mars 2017

Lecture du soir Spurgeon 19-03-2017

19 mars-Soir 

Elle mangea et se rassasia, et elle garda le reste. {#Ru 2:14

A quelque moment que ce soit nous sommes privilégiés de manger le pain que Jésus donne, nous sommes comme Ruth, satisfaits avec le plein et doux repas. Quand Jésus est l’hôte, aucun invité ne s’en va â vide de la table. Notre tête est satisfaite avec la précieuse vérité que Christ révèle; notre coeur est content avec Jésus, comme les deux sont l’objet de tendre affection; notre espérance est satisfaite, car qui avons nous au ciel d’autre que Jésus? Et notre désir est satisfait. Car que pouvons-nous souhaiter de plus que de connaître Christ et d’être trouvé en lui? Jésus remplit notre conscience jusqu’â connaître la parfaite paix;  notre jugement avec la conviction de la certitude de ses enseignements, notre mémoire avec le souvenir de ce qu’il a fait, et notre imagination avec les recherches de ce qu’il va faire encore. Comme Ruth était rassasiée et il en restait, ainsi en est-il pour nous. Nous avons de profonds besoins, nous avons pensé que nous pouvions trouver tout en Christ; mais quand nous avons fait de notre mieux, nous avons eu â laisser après nous un énorme reste. Nous nous sommes assis â la table d’amour du Seigneur, et nous avons dit: Rien de moins que l’infini ne peut me satisfaire; je suis tel un grand pécheur qui devait avoir un mérite infini pour ôter mon péché, me laver; mais nos péchés ont été ôtés et cela sans aucun mérite de notre part. Notre faim a été rassasiée au festin de l’amour sacré, et nous avons trouvé qu’il y avait en surabondance â ce repas spirituel. Il y a certaines choses douces de la Parole de Dieu que nous n’avons pas encore goûtées, et que nous sommes obligés de quitter pour un temps. Car nous sommes comme les disciples â qui Jésus dit: J’ai encore beaucoup de choses â vous dire, mais vous ne pouvez pas les supporter maintenant. Oui il y a des grâces que nous n’avons pas encore atteintes; des positions de communion plus proches de Christ que nous n’avons pas encore connues;  des hauteurs dans la communion que nos pieds n’ont point encore foulées. A chaque banquet d’amour il y a plusieurs paniers de morceaux de reste. Puissions-nous magnifier la libéralité de notre glorieux Seigneur, celui qui est notre Boaz. 

Lecture du matin Spurgeon 19-03-2017

19 mars-Matin 

Fort dans la foi. {#Ro 4:20

Chrétien, prends bien soin de ta foi; car souviens-toi que la foi est l’unique chemin par lequel tu peux obtenir les bénédictions. Si nous désirons les bénédictions de Dieu, rien ne peut les faire venir que la foi. La prière ne peut pas amener de réponses d’en haut, du trône de Dieu, excepté la prière fervente de l’homme qui croit. La foi est le messager angélique entre l’âme et le Seigneur Jésus dans la gloire. En permettant que l’ange se retire, nous ne pouvons ni envoyer de prière, ni recevoir les réponses, mais alors que nous sommes encore en train de parler Il nous écoute. Mais si le fil télégraphique de la foi est coupé, comment pouvons-nous recevoir la promesse?  Suis-je dans le trouble? Je peux obtenir du secours pour en sortir par la foi. Suis-je battu par l’ennemi? Mon âme s’appuie par la foi sur son cher refuge. Mais en ôtant la foi, c’est en vain alors que j’appelle Dieu. Il n’y a pas de route entre mon âme et le ciel. Passant par le plus sombre et profond temps de l’hiver la foi est une route sur laquelle les chevaux de la prière peuvent passer; mais bloquez la route, et comment allons-nous communiquer avec le grand Roi? La foi me lie â la Divinité. La foi me revêt de la puissance de Dieu. La foi engage de mon côté l’omnipotence de l’Eternel. La foi m’assure chaque attribut de Dieu dans ma défense. Elle m’aide pour défier les esprits diaboliques de l’enfer. Elle me fait marcher triomphant sur le cou de mes ennemis. Mais sans la foi comment puis-je recevoir quelque chose du Seigneur?  Qu’il ne soit pas insensé, celui qui est comme la vague de la mer s’attendant â recevoir quelque chose de Dieu! O, alors Chrétien, veille bien sur ta foi, car avec elle tu peux tout gagner, même si tu es pauvre, mais sans elle tu ne peux rien obtenir. "Si tu peux croire, toutes choses sont possibles â celui qui croit". 

#Jos 17:1-19:51 * Lecture Quotidienne de la Bible 

samedi 18 mars 2017

Lecture du soir Spurgeon 18-03-2017

18 mars-Soir 

Comme le Père m’a aimé, je vous ai aussi aimés. {#Joh 15:9

Comme le Père aime le fils, de la même manière Jésus aime son peuple. Quelle est cette méthode divine? Il l’a aimé sans commencement, et ainsi Jésus aime ses membres. "Je t’ai aimé d’un amour éternel". Vous pouvez reproduire le commencement de l’affection humaine; vous pouvez aisément trouver le commencement de votre amour pour Christ, mais son amour pour nous est un torrent dont la source est cachée dans l’Eternité. Dieu le Père aime Jésus sans variation aucune. Chrétien appuie toi sur cette pensée, et sois encouragé, en pensant qu’il n’y a en Jésus Christ ni changement ni ombre de variation de son amour pour ceux qui demeurent en lui. Hier vous étiez sur le sommet du mont Thabor, et vous disiez:Il m’aime. Aujourd’hui vous êtes dans la vallée de l’humiliation, mais il vous aime encore également. Sur la colline de Mitsear et dans le Hermon vous avez entendu sa voix, qui parla d’une voix si douce, avec une note d’amour de tourterelle, et maintenant sur la mer, ou même dans la mer, quand toutes les vagues et les lames géantes déferlent sur vous, son coeur est fidèle â son choix ancien. Le Père aime le Fils "sans fin" et ainsi de même le Fils aime son peuple. Saint, tu ne dois pas craindre de perdre le cordon d’argent, car son amour pour toi jamais ne cessera. Demeure confiant que même en bas dans la tombe Christ descendra avec toi, et que d’elle il te fera monter et te guidera vers les collines célestes. 

De plus, le Père aime le Fils "sans mesure", et le même incommensurable amour le Fils le répand sur ses élus. Le coeur entier du Christ est consacré â son peuple. Il nous a aimé et s’est donné lui-même pour nous. Son amour est un amour qui surpasse toute connaissance. Ah nous avons bien sûr un Sauveur immuable dans sa résolution, un précieux Sauveur, qui aime sans mesure, sans changement, sans commencement, sans fin, de même que le Père l’aime! Il y a ici beaucoup de nourriture pour ceux qui savent comment la digérer. Puisse le Saint-Esprit nous conduire dans sa substance. {#Eze 44:15

Lecture du matin Spurgeon 18-03-2017

18 mars-Matin 

Vous êtes tous fils de Dieu par la foi en Jésus-Christ. {#Ga 3:26

La paternité de Dieu est commune â tous ses enfants. Ah! Petite foi, vous avez souvent dit: Oh que j’aie le courage d’un grand coeur, afin que je puisse manier son épée et être vaillant comme lui! Mais hélas, je trébuche â chaque fétu de paille, et une ombre me donne des frayeurs. Ecoute, toi, petite foi! Grand coeur est enfant de Dieu et toi tu es enfant de Dieu aussi; et grand coeur n’est pas un iota plus enfant de Dieu que tu ne l’es. Pierre et Paul, les apôtres par excellence, étaient de la famille du Tout Puissant; de même toi aussi tu en fais partie; le chrétien faible est autant un enfant de Dieu qu’un fort. 

  Cette alliance demeure rassurante
  Quoique les colonnes de la terre plient
  Le fort, l’infirme, et le faible,
  Sont un en Jésus maintenant.

Tous les noms sont dans le même registre familial. On peut avoir plus de grâce qu’un autre, mais Dieu notre Père céleste a le même coeur tendre â l’égard de tous. On peut accomplir plus d’oeuvres puissantes, et on peut apporter plus de gloire â son Père, mais celui dont le nom est le moindre dans le royaume des cieux est autant un enfant de Dieu que celui qui se tient parmi les hommes d’un puissant Roi. Que ceci nous réjouisse et nous console, quand nous nous approchons de Dieu et disons:"Notre Père". Encore que nous soyons consolés en sachant ceci, ne nous contentons pas de nous reposer sur une faible foi, mais demandons, comme les apôtres de l’augmenter. Cependant notre foi pouvant être infirme, si elle est réelle en Christ, nous atteindrons le ciel â la fin, mais nous n’honorerons que peu notre Maître durant notre pèlerinage, et nous n’abonderons pas en joie ou en paix. Si alors vous voulez vivre pour la Gloire de Christ, et être heureux dans son service, recherchez â être remplis de son Esprit d’adoption de plus en plus complètement, jusqu’â ce que l’amour parfait chasse la crainte. 

#Jos 14:1-16:10 * Lecture Quotidienne de la Bible 

vendredi 17 mars 2017

Lecture du soir Spurgeon 17-03-2017

17 mars-Soir 

Heureux soient ceux qui procurent la paix, car ils seront appelés fils de DIEU. {#Mt 5:9

Ceci est la septième des Béatitudes ; et sept était le nombre de la perfection parmi les Hébreux. Il se peut que le Sauveur ait placé "ceux qui procurent la paix" en septième sur la liste parce qu’elle caractérise l’approche la plus parfaite de l’homme en Jésus-Christ. Celui qui voudrait avoir une parfaite béatitude, aussi loin qu’on peut l’atteindre sur la terre de joie, doit atteindre cette septième bénédiction, et devenir un homme, un messager de paix. Il y a encore une signification aussi dans le texte. Le verset qui précède parle de la béatitude "Ceux qui ont le coeur pur", car il verront Dieu. C’est bien de comprendre que nous devons d’abord être purs, puis pacifiques. Notre "paix" ne peut jamais être associée avec le péché, ou tolérant le mal sous quelque forme. Nous devons endurcir nos fronts comme du silex contre tout ce qui est contraire â Dieu et Sa Sainteté; la pureté étant dans nos âmes un fait établi, nous pouvons marcher dans la paix et procurant la paix. Le verset a aussi été très bien placé lâ. Cependant nous devons être pacifiques dans ce monde, où nous serons toutefois mal jugés et incompris; ce n’est pas étonnant, car même le Prince de la paix, par sa parfaite paix, apporta le feu sur la terre. Lui-même, quoiqu’ayant aimé l’humanité, et ne fit point le mal fut méprisé, rejeté des hommes, "homme de douleurs, habitué â la souffrance". Afin que l’homme de paix qui a la paix dans son coeur ne soit pas surpris lorsqu’il rencontrera ses ennemis, il est ajouté le verset suivant: Bénis soient ceux qui sont persécutés pour la justice, car le royaume des Cieux est â eux. Ainsi les messagers de paix ne sont pas seulement désignés comme étant bénis, mais ils sont environnés de bénédictions. Seigneur accorde nous la grâce de nous approprier cette septième béatitude! Purifie nos esprits afin d’être purs d’abord, puis pacifiques, et fortifie nos âmes, afin que notre béatitude ne nous conduise pas dans la lâcheté et au désespoir, quand, â cause de ton nom nous sommes persécutés. 

Lecture du matin Spurgeon 17-03-2017

17 mars-Matin 

Se souvenir des pauvres. {#Ga 2:10

Pourquoi Dieu permet-il que tant de ses enfants soient pauvres? Il pourrait les rendre riches tous s’Il lui plaisait; Il pourrait déposer des sacs d’or â leurs portes; Il pourrait leur envoyer un grand revenu annuel; ou Il pourrait répandre autour de leurs maisons abondance de provisions, comme jadis Il fit tomber des cailles en monceaux autour du camp d’Israël, et fit pleuvoir le pain du ciel pour les nourrir. Il n’y a aucune nécessité â être pauvres pour eux, excepté qu’il y voit par lâ quelque chose de meilleur. Le bétail accroché au flanc d’une colline lui appartient, Il pourrait les pourvoir; Il pourrait faire que les plus riches, les plus grands, et les plus puissants apportent toute leur puissance et leurs richesses aux pieds de ses enfants, car les coeurs de tous les hommes sont sous son contrôle. Mais Il ne choisit pas de faire ainsi; Il leur permet de souffrir le besoin, le désir, Il leur permet de languir dans la pénurie et l’obscurité. Pourquoi ceci? Il y a plusieurs raisons; l’une est: pour nous donner, nous qui sommes favorisés, une occasion de montrer notre amour pour Jésus. Nous montrons notre amour pour Christ quand nous le chantons et quand nous le prions; mais s’il n’y avait pas de fils dans le besoin dans le monde nous perdrions le doux privilège de mettre en évidence notre amour, en accomplissant des oeuvres d’aumônes en faveur de ces frères les plus pauvres; Il a ordonné qu’ainsi nous prouvions que notre amour ne consiste pas en parole seulement, mais en fruit et en vérité. 

Si vraiment nous aimons Christ, nous prendrons alors soin de ceux qui sont aimés de lui. Ceux qui lui sont chers nous serons également chers. Ne regardons pas cela comme un devoir mais comme un privilège de pouvoir secourir le pauvre du troupeau du Seigneur, nous souvenant des paroles du Seigneur Jésus, "Ce que vous aurez fait au plus petit de mes frères c’est â moi que vous l’aurez fait". Certainement cette assurance est assez douce, et ceci nous motive assez fortement pour nous conduire â aider les autres avec une main volontaire et un coeur aimant, sachant que tout ce que nous faisons pour son peuple est gracieusement accepté comme étant fait pour Lui-même. 

#Jos 11:1-13:33 * Lecture Quotidienne de la Bible 

jeudi 16 mars 2017

Lecture du soir Spurgeon 16-03-2017

16 mars-Soir 

Garde aussi ton serviteur des orgueilleux {#Ps 19:14

Telle était la prière de l’homme selon le coeur de Dieu. Le saint David avait-il besoin de prier ainsi? Combien c’est nécessaire alors pour nous, qui ne sommes que des bébés en grâce, de la formuler ainsi! C’est comme s’il avait dit: Garde-moi, ou je me précipiterai dans le péché tête baissée. Notre mauvaise nature, comme un cheval de mauvais caractère, est capable de s’évader ainsi; puisse la grâce de Dieu y mettre une bride et tenir ce cheval dans sa voie afin qu’il ne coure pas vers le mal. Que pourrait faire le meilleur parmi nous s’il n’y avait pas le contrôle que le Seigneur exerce sur nous en providence et en grâce? La prière du Psalmiste est dirigée contre la pire forme de péché, celui qui est fait avec délibération et entêtement. Même le plus saint a besoin d’être gardé des plus viles transgressions. C’est une chose solennelle de trouver l’apôtre Paul avertissant les saints contre les péchés les plus répugnants. C’est pourquoi faites mourir les membres qui sont sur la terre: la fornication, l’impureté, les affections charnelles, la concupiscence, la cupidité qui est une idolâtrie. Quoi! Les chrétiens doivent-ils se garder de péchés tels que ceux-ci? Oui. Ils doivent avoir la robe la plus blanche, â moins que leur pureté ne soit préservée par la grâce divine, elle sera souillée par les taches les plus noires. Chrétien d’expérience, ne te glorifie pas de ton expérience, tu t’égareras encore si tu détournes ton regard de Celui qui est capable de te préserver de toute chute. Toi dont l’amour est fervent, la foi constante, dont les espérances brillent avec éclat, ne dis pas "nous ne pécherons jamais" mais crie plutôt "Ne nous induit pas en tentation." Il y a assez d’amadou dans le coeur du meilleur des hommes pour allumer un feu qui brûlera jusqu’au plus profond de l’enfer, â moins que Dieu n’éteigne les étincelles qui tombent. Qui pourrait avoir imaginé que le lot du juste peut-être trouvé dans un ivrogne commettant l’impureté?  Hazaël dit:Qu’est-ce ton serviteur, un chien comme moi, pour faire de si grandes choses? Et nous sommes tous capables d’utiliser la même question du propre juste. Puisse l’infinie sagesse nous guérir de la folie de la confiance en soi. 

Lecture du matin Spurgeon 16-03-2017

16 mars-Matin 

Je suis un étranger chez toi {#Ps 39:13

Oui, O Seigneur, avec toi, mais pas pour toi. Ta grâce a maintenant ôté toute mon aliénation naturelle, et maintenant, en communion avec toi, je marche â travers ce monde pécheur comme un pèlerin dans une terre étrangère. Tu es un étranger dans ton propre monde. L’homme t’oublie, te déshonore, établit de nouvelles lois, aliène la tradition, et ne te connaît pas. Quand ton cher fils vint chez les siens, les siens ne le reçurent pas. Il était dans le monde, et le monde a été fait par lui, et le monde ne l’a point connu. Jamais étranger n’a été aussi incompris parmi les habitants d’une quelconque terre que ton bien-aimé fils parmi les frères de sa mère. Ce n’est pas étonnant, alors, si moi qui vis la vie de Jésus, je sois inconnu et étranger ici bas. Seigneur, je ne veux pas être un citoyen lâ où Jésus était un étranger. Sa main percée a relâché, détaché les liens qui jadis liaient mon âme â la terre, et maintenant je me trouve moi-même un étranger dans le pays. Mon parler semble pour ces Babyloniens parmi lesquels je demeure, quelque chose de baroque, bizarre, mes manières sont singulières, et mes actions sont étranges. Un Tartare serait plus chez lui dans une cabane que moi je pourrais être dans les repaires de ces pécheurs. Mais voici la douceur de mon partage: "Je suis un étranger avec toi". Tu es mon compagnon de souffrance, mon compagnon de pèlerinage. Oh quelle joie que de vagabonder dans une telle société bénie! Mon coeur brûle au-dedans de moi par la manière dont tu me parles, et quoique je sois un étranger en séjour, je suis de loin bien plus heureux que ceux qui siègent sur des trônes, et de loin mieux â la maison que ceux qui demeurent dans leurs maisons si hautes. 

  Pour moi ne reste ni place, ni temps:
  Mon pays est dans chaque climat;
  Je peux être calme et libre de tout souci
  Sur tout rivage, puisque Dieu est lâ.

  Tandis que nous cherchons un lien, ou en fuyons un autre,
  L’âme ne trouve de bonheur ni dans l’un ni dans l’autre
  Mais avec un Dieu pour guider notre chemin,
  C’est la même joie soit pour partir ou rester.

#Jos 9:1-10:43 * Lecture Quotidienne de la Bible 

mercredi 15 mars 2017

Lecture du soir Spurgeon 15-03-2017

15 Mars-Soir. 

Il agit de tout son coeur, et il réussit dans tout ce qu’il entreprit, {#2Ch 31:21

Ceci n’est pas un fait inhabituel. C’est la règle générale de l’univers moral que les hommes qui travaillent de tout leur coeur prospèrent, alors que ceux qui laissent la moitié de leur coeur derrière eux en allant travailler sont pratiquement sûrs d’échouer. Dieu ne donne que des récoltes d’épines aux hommes paresseux et il n’envoie pas non plus de richesses â ceux qui ne sont pas prêts â bêcher dans le champ pour y trouver le trésor caché. Il est confessé universellement qu’un homme qui veut prospérer doit être assidu au travail. C’est la même chose en religion. Si vous voulez prospérer dans votre travail pour Jésus, que ce soit un travail de coeur, qu’il soit fait de tout votre coeur. Mettez plus de force, d’énergie, de courage et de conscience dans votre foi que dans votre travail car elle en mérite beaucoup plus. Le Saint-Esprit aide nos infirmités mais n’encourage pas notre inactivité, notre paresse. Il aime des croyants actifs. Quels sont les hommes les plus utiles dans l’église chrétienne? Ceux qui font de tout leur coeur ce qu’ils entreprennent pour Dieu. Quels sont les moniteurs de l’école du Dimanche les plus fructueux? Est-ce que ce sont les plus talentueux? Non! Ce sont les plus zélés, ceux dont le coeur est en feu, ceux-ci étant les chrétiens qui voient leur Seigneur chevaucher vainqueur dans la gloire de son salut. {#Ps 45:4} La sincérité de coeur se révèle dans la persévérance; il peut y avoir un échec pour commencer mais le travailleur consciencieux et sincère dira "C’est l’oeuvre du Seigneur, et elle doit être faite; mon Seigneur me l’a commandé et je l’accomplirai par sa puissance". Chrétien, servez-vous votre Maître de tout votre coeur?  Rappelez vous l’ardeur de Jésus. Pensez au travail de coeur qui était le sien!  Il pouvait dire "le zèle de ta maison me dévore. {#Joh 2:17} Quand il transpira des grosses gouttes de sang, ce n’était pas un fardeau léger qu’il devait porter sur ses épaules bénies; ce n’était pas non plus un faible effort quand il épancha son coeur pour le salut de son peuple. Jésus était fervent, et nous, sommes-nous tièdes? 

Lecture du matin Spurgeon 15-03-2017

15 Mars-Matin. 

Fortifie-toi dans la grâce qui est en Jésus-Christ. {#2Ti 2:1

Le Christ possède en lui-même une grâce sans mesure, mais il n’en retient pas la moindre parcelle. De la même façon qu’un réservoir se vide dans des conduites, le Christ déverse sa grâce pour son peuple. C’est de sa plénitude que nous avons tout reçu, que nous recevons grâce pour grâce. Tout ce qu’il possède, il nous le distribue. Il est comme la source, qui coule constamment, et qui est là pour remplir les cruches vides et désaltérer les lèvres assoiffées qui s’en approchent.  Comme un arbre, il porte de doux fruits, qui ne sont pas destinés à rester sur les branches, mais à être cueillis par ceux qui les désirent. L’oeuvre de la grâce est de pardonner, assainir, préserver, fortifier, éclairer, stimuler, ou rétablir, et sa caractéristique est de provenir du Seigneur, librement, gratuitement. Il n’est aucune forme de l’oeuvre de la grâce qu’il n’ait accordée à son peuple. De la même façon que le sang du corps provient du coeur mais appartient à chaque membre, les influences de la grâce sont l’héritage de chaque saint qui est uni à l’Agneau.  Et en ceci il y a une étroite et douce communion entre le Christ et son Eglise, car c’est de Lui qu’elle reçoit toute la grâce. Le Christ est la tête sur laquelle l’huile est versée en premier lieu. Mais cette même huile ruisselle ensuite vers les vêtements, afin que le moindre des saints reçoive une onction de la même valeur que ce qui a coulé sur la tête. Il y a véritable communion lorsque la sève de grâce coule du tronc vers la branche, et que l’on se rend compte que le tronc lui-même est soutenu par la même nourriture que celle qui nourrit la branche. Nous qui recevons jour après jour la grâce de Jésus, et qui nous rendons compte de ce que nous lui sommes redevables, nous avons plaisir à conserver cette communion avec lui. Faisons un usage quotidien de notre richesse, et remettons-nous en au Seigneur pour tous nos besoins, avec autant de hardiesse que celui qui prend de l’argent dans son propre portefeuille. 

#Jos 7:1-8:35 * Lecture Quotidienne de la Bible. 

mardi 14 mars 2017

Lecture du soir Spurgeon 14-03-2017

14 Mars-Soir. 

Je veillerai sur mes voies, {#Ps 39:1

Compagnon pèlerin, ne dis pas dans ton coeur "J’irai çâ et lâ et je ne pécherai point" car c’est â ce moment-lâ que tu es en danger de pécher, lorsque tu penses être en sécurité. La route est très bourbeuse et il va être dur de choisir ton chemin de façon â ne pas salir tes vêtements. Ce monde est un monde poisseux. Si tu veux garder tes mains propres lorsque tu y fais face, tu devras faire souvent attention. Il y a un voleur â chaque tournant de la route prêt â te dérober tes bijoux; il y a une tentation dans chaque délivrance; il y a un piège dans chaque joie; et si jamais tu atteins le paradis, ce sera un miracle de grâce divine attribuée entièrement â la toute-puissance de ton Divin Père. Sois sur tes gardes. Quand un homme transporte une bombe dans ses mains, il doit faire attention de ne pas s’approcher d’une chandelle; et toi aussi, tu dois faire attention de ne pas te laisser tenter. Même tes actions les plus communes sont des outils tranchants, tu dois faire attention â la façon dont tu les mènes. Il n’y a rien dans ce monde qui stimule la piété d’un chrétien mais il y a tout pour la détruire. Combien tu devrais être désireux de regarder â Dieu pour qu’Il te garde. Ta prière devrait être "Soutiens-moi, Seigneur  et je ne craindrai rien". Après avoir fait cette prière, tu dois aussi faire attention; garde chaque pensée, parole et action avec une jalousie sainte. Ne t’expose pas inutilement, mais si tu es appelé â le faire, s’il t’est ordonné d’aller lâ où les flèches volent, ne t’aventure jamais sans ton bouclier; car si le diable te trouve sans ton armure de protection, il se réjouira que son heure de triomphe soit venue et très vite te fera tomber, blessé par ses flèches. Bien que tu ne puisses pas être tué, tu peux toujours être blessé. Sois sobre, vigilant car le danger peut venir dans l’heure qui suit quand tout te semble sûr. Par conséquent, fais attention â tes voies et prends garde en priant. Aucun homme n’est jamais tombé dans l’erreur parce qu’il était trop vigilant. Que le Saint-Esprit nous guide dans nos voies afin qu’elles puissent toujours plaire au Seigneur.