lundi 31 juillet 2017

Lecture du soir Spurgeon 31-07-2017

31 Juillet-Soir. 

Ce sont lâ les chantres, ... exempts des autres fonctions parce qu’ils étaient â l’oeuvre jour et nuit. {#1Ch 9:33

"Et ce sont lâ les chantres... ils étaient â l’oeuvre jour et nuit" tel était l’ordre dans le temple: le chant sacré ne doit point cesser. En permanence les chantres louaient le Seigneur, dont la miséricorde dure â toujours. De même que la miséricorde ne cessait point de régner, que ce soit de jour ou de nuit, ainsi la musique ne faisait jamais taire son saint ministère. Mon coeur, il y a pour toi une leçon tendrement enseignée en l’incessant chant du temple de Sion, toi tu es un débiteur permanent, et considère-le, pour que la gratitude, comme l’amour ne défaillent jamais. La louange de Dieu est constante au Ciel, qui doit être ta demeure finale, apprends-toi â pratiquer l’alléluia éternel. Tout autour de la terre, comme le soleil répand sa lumière, ses rayons éveillent la reconnaissance de croyants â accorder leur hymne matinal. Ainsi par le sacerdoce des saints une louange perpétuelle est entretenue â toute heure, ils enveloppent notre globe dans un manteau d’actions de grâce et le ceignent d’une ceinture d’or de cantiques. Le Seigneur mérite toujours d’être loué pour ce qu’il est pour lui même, pour ses oeuvres de la création et de providence, pour sa bonté â l’égard de ses créatures, et spécialement pour l’acte suprême de rédemption, et toutes les merveilleuses bénédictions qui en découlent. C’est toujours bénéfique de louer le Seigneur; cela égaie le jour, et éclaire la nuit; allège la lassitude du labeur et adoucit le chagrin, la douleur, et sur la joie terrestre elle déverse un rayonnement sanctifiant qui rend cette joie moins â même de nous aveugler de ses éclats. N’avons-nous pas quelque chose â chanter dans cette optique en ce moment? Ne pouvons-nous pas composer un chant en dehors de nos joies présentes, ou nos délivrances passées, ou nos espérances futures? La terre produit ses fruits d’été, le foin est engrangé, le grain doré appelle la faucille, et le soleil s’attarde â briller sur une terre fructueuse, abrège les intervalles d’ombre pour que nous puissions prolonger les heures d’adoration. Par l’amour de Jésus, tendons â hâter le jour avec un psaume de joie sanctifié. 

Lecture du matin Spurgeon 31-07-2017

31 Juillet-Matin. 

Moi en eux, {#Joh 17:23

Si une telle union subsiste entre nos âmes et la personne de notre Seigneur, combien est profond et large le canal de notre communion! Celui-ci n’est pas un passage étroit à travers lequel seul un minuscule ruisseau peut trouver son chemin, c’est un canal dont la largeur et la profondeur sont étonnantes, et dont la longueur glorieuse peut transporter un volume énorme d’eau vive. Voici qu’il a mis devant nous une porte ouverte, ne tardons pas à y entrer. Cette ville de communion a de nombreuses portes en pierres précieuses, chaque porte est un bijou, et chacune est ouverte en grand, pour que nous puissions entrer et être assuré d’être le bienvenu. S’il n’y avait qu’une petite ouverture à travers laquelle nous puissions parler avec Jésus, ce serait un grand privilège que de pouvoir dire un mot d’amitié à travers la porte étroite; alors combien nous sommes bénis d’avoir une si grande entrée! Si le Seigneur Jésus était bien loin de nous, avec de nombreux océans entre lui et nous, nous devrions avoir recours à un messager pour lui manifester notre amour, et nous rapporter des nouvelles de la maison de son Père; mais voyons sa gentillesse, il a construit sa maison à côté de la nôtre, non, plus encore, il loge avec nous, et il campe dans nos pauvres et humbles coeurs, pour qu’il puisse avoir des relations permanentes avec nous. O combien nous sommes insensés, si nous ne vivons pas dans une communion constante avec lui. Quand la route est longue, et dangereuse, et difficile, nous ne trouvons pas étonnant que des amis se rencontrent rarement, mais s’ils vivent ensemble, est-ce que Jonathan oubliera son David? Une épouse dont le mari est en voyage peut supporter de nombreuses journées sans avoir de conversation avec lui, mais elle ne supporterait pas d’être séparée de lui si elle savait qu’il est dans une des chambres de sa propre maison. Pourquoi, croyant, ne viens-tu pas t’asseoir à ses agapes?  Cherche ton Seigneur, car il est proche; embrasse-le, car il est ton Frère. Retiens-le fermement, car il est ton Mari; et presse-le sur ton coeur, car il est ta propre chair. 

#So 1:1-8:14 * Lecture Quotidienne de la Bible 

Lecture du soir Spurgeon 30-07-2017

30 Juillet-Soir. 

Et je ne mettrai pas dehors celui qui vient â moi;  {#Joh 6:37

Il n’y a pas de limite établie quand â la durée de la promesse. Elle ne dit pas simplement:"je ne mettrai pas dehors un pécheur qui vient pour la première fois". Mais: en aucune manière je ne mettrai dehors. L’original dit, "je ne mettrai pas, pas dehors, ou je ne mettrai jamais, jamais dehors". Le texte signifie que Christ ne rejettera pas au commencement un croyant, et que de même qu’il ne le fera au commencement, il ne le fera pas non plus â la fin. Mais supposez que le croyant pèche après être venu? Si quelqu’un pèche nous avons un avocat auprès du Père, Jésus Christ le juste. Mais supposez que des croyants rétrogradent? "Je les guérirai de leur retour en arrière", je les aimerai librement, sans autre sentiment car ma colère s’est détournée d’eux. Mais les croyants peuvent tomber dans la tentation! Dieu est fidèle, il ne permettra pas que vous soyez tentés au delâ de vos forces, mais avec la tentation il préparera aussi le moyen d’en sortir, afin que vous puissiez la supporter. Mais le croyant peut tomber dans le péché comme David le fit! Oui mais il le purifiera avec l’hysope et il sera pur; il les lavera et ils seront plus blancs que la neige. "De toutes leurs iniquités je les laverai." Une fois en Christ, en Christ pour toujours, rien de son amour ne peut être sévère. Je donnerai â mes brebis dit-il, la vie éternelle, et elles ne périront jamais, ni nul ne les ravira de ma main. Que dis-tu de ceci, o esprit faible et tremblant? N’est-ce pas ici une précieuse grâce que de venir â Christ? Tu ne viens pas â quelqu’un qui te traite bien pour un petit moment, et ensuite te renvoie â tes affaires, mais il te recevra et fera de toi sa fiancée, et tu seras â lui pour toujours. Ne recevez plus l’esprit de servitude pour être encore dans la crainte, mais l’esprit d’adoption par lequel tu écriras:Abba Père! Oh la grâce de ces paroles: " en aucune manière je ne mettrai dehors." 

dimanche 30 juillet 2017

Lecture du matin Spurgeon 30-07-2017

30 Juillet-Matin. 

Et en y réfléchissant, il pleurait. {#Mr 14:72

Certains ont pensé que tout au long de sa vie Pierre a eu ses yeux remplis de larmes à chaque fois qu’il se souvenait avoir renié son Seigneur. Il n’est pas improbable qu’il en fut ainsi, car son péché était très grand, et la grâce a accompli ensuite en lui une oeuvre parfaite. Cette même expérience est commune à toute la famille des rachetés, selon le degré avec lequel l’Esprit de Dieu a modifié le coeur naturel de pierre. Nous, comme Pierre, souvenons-nous de notre promesse orgueilleuse: "Même si les autres t’abandonnent, moi je ne t’abandonnerai pas". Nous mangeons nos propres paroles avec les herbes amères du repentir. Quand nous pensons au voeu que nous avons fait, et à ce que nous avons été, nous pouvons pleurer des averses de chagrin. Pierre réfléchissait à son reniement envers son Seigneur. Le lieu dans lequel il l’a fait, la cause si petite qui l’a amené à un péché si odieux, les jurons et les blasphèmes par lesquels il a cherché à confirmer son mensonge, et la dureté épouvantable de coeur qui l’a conduit à le faire encore, puis encore. Pouvons-nous, lorsque nous nous souvenons de nos péchés, et de leur caractère criminel, rester flegmatique et obstiné? Est-ce que nous ne ferons pas de notre maison un Bokim, criant au Seigneur pour des promesses renouvelées de son amour qui pardonne? Puissions-nous ne jamais regarder le péché avec un oeil sec, de peur qu’avant longtemps nous ayons notre langue desséchée dans les flammes de l’enfer. Pierre pensait aussi au regard d’amour de son Maître. Le Seigneur a fait suivre le chant d’avertissement du coq par un regard rempli de peine, de pitié, et d’amour. Ce coup d’oeil n’est jamais sorti de l’esprit de Pierre aussi longtemps qu’il a vécu. Il était bien plus efficace que dix mille sermons ne l’auraient été sans l’Esprit. L’apôtre pénitent était certain de pleurer quand il a trouvé le pardon total du Sauveur, qui l’a restauré à sa place précédente. De penser que nous avons offensé un si bon et tendre Seigneur est plus qu’une raison suffisante pour être constamment en larmes. Seigneur, frappe nos coeurs durs comme un rocher, et fais-en couler les eaux. 

#Ec 9:1-12:14 * Lecture Quotidienne de la Bible 

samedi 29 juillet 2017

Lecture du soir Spurgeon 29-07-2017

29 Juillet-Soir. 

Tous ceux que le Père me donne viendront â moi,  {#Joh 6:37

Cette déclaration conduit â la doctrine de l’élection. Il y en a quelques-uns que le Père a donné â Christ. Cela entraîne la doctrine de l’appel réel. Ceux qui sont donnés doivent venir et viendront; cependant ils peuvent résister vaillamment contre cet appel, pourtant ils seront amenés â sortir des ténèbres pour entrer dans l’admirable lumière de Dieu. Cela nous enseigne l’indispensable nécessité de la foi, car même ceux qui sont donnés â Christ ne sont sauvés que s’ils viennent â lui. Donc ils doivent venir, car il n’y a pas un autre chemin pour aller au Ciel que par la porte, Jésus-Christ. Tout ce que le Père donne â notre rédempteur, doit venir â lui, c’est pourquoi nul ne peut entrer au Ciel que par Christ. Oh! la puissance et la majesté qui reposent sur les mots "viendront".  Il ne dit pas qu’ils ont la puissance de venir, ni qu’ils peuvent venir s’ils veulent, mais "ils viendront". Le Seigneur Jésus, par ses messagers, sa parole, et son Esprit, tendrement et gracieusement contraint les hommes â entrer afin qu’ils puissent prendre part au souper des noces; et ceci il le fait, non par une quelconque violation de la libre action de l’homme, mais par la puissance de sa grâce. Je peux exercer le pouvoir sur la volonté d’un autre homme, et pourtant la volonté de cet autre homme peut être parfaitement libre, parce que la contrainte est exercée selon les lois de l’esprit humain. L’Eternel sait comment par des arguments irrésistibles s’adresser â l’intelligence, par de puissants raisonnements appelant â s’abandonner aux affections, et par l’influence mystérieuse de son Saint-Esprit opérant sur toutes les puissances des passions de l’âme, afin ainsi de soumettre l’être tout entier, pour que désormais, par voie de conséquence, celui qui jadis était rebelle, porte un fruit agréable â son gouvernement, soumis par l’Amour souverain. Mais comment seront-ils reconnus ceux que Dieu a choisis? Par ce résultat: Qu’ils fassent volontairement et joyeusement le pas d’accepter Christ, et viennent â lui avec une foi simple et sincère, reposant sur lui, comme étant tout leur salut et leur désir. Lecteur, êtes-vous venu ainsi â Jésus?

Lecture du matin Spurgeon 29-07-2017

29 Juillet-Matin. 

Cependant je suis toujours avec toi, {#Ps 73:23

"Cependant", -Comme si, malgré toute la stupidité et l’ignorance que David vient de confesser â Dieu, il n’y avait pas le moindre doute que David a été sauvé et accepté, et que la bénédiction de se tenir constamment dans la présence de Dieu est certaine. Pleinement conscient de son état de perdu, et de la tromperie et la bassesse de sa nature, néanmoins, par une explosion glorieuse de foi, il chante "cependant je suis continuellement avec toi". Croyant, vous êtes forcé d’entrer dans la confession d’Asaph et sa reconnaissance, vous efforçant de dire dans un esprit semblable "Cependant, puisque j’appartiens â Christ je suis continuellement avec Dieu!" C’est-â-dire continuellement sur son esprit, et qu’il pense toujours â moi pour mon bien. Continuellement devant son regard; - l’oeil du Seigneur ne dort jamais, mais il regarde perpétuellement â mon bien-être. Continuellement dans sa main, de façon que nul ne puisse m’en arracher. Continuellement sur son coeur, porté lâ comme un monument commémoratif, de la même façon que le souverain sacrificateur portait les noms des douze tribus sur son coeur â jamais. Tu penses toujours â moi, O Dieu. Ton amour est continuellement tourné vers moi. Tu réalises toujours des oeuvres providentielles pour mon bien. Tu m’as inscrit sur ton bras; ton amour est fort comme la mort, une multitude de flots ne peuvent l’éteindre, et les inondations ne peuvent le noyer. Surprenante grâce! Tu me vois dans Christ, et moi qui suis si impur, tu me destines â porter les vêtements de Christ, lavés dans son sang, et ainsi je me tiens et suis accepté dans ta présence. Je suis ainsi continuellement dans ta faveur: "toujours avec toi". C’est lâ la consolation pour l’âme éprouvée et affligée; la tempête est remplacée par le calme. "Cependant" -O que ce soit dit dans ton coeur, et prends la paix que cela te donne. "Cependant je suis toujours avec toi". 

#Ec 5:1-8:17 * Lecture Quotidienne de la Bible 

vendredi 28 juillet 2017

Lecture du soir Spurgeon 28-07-2017

28 Juillet-Soir. 

Qui allait de lieu en lieu faisant du bien {#Ac 10:38

Peu de mots, mais pourtant une miniature exquise du Seigneur Jésus-Christ. Il n’y a pas plusieurs attouchements mais il y a les touches d’un crayon de maître. Du Sauveur, et seulement du Sauveur qui est vrai dans le sens le plus complet, le plus large, dans le terme le plus exprimable. Il allait partout faisant du bien. De cette description il est évident qu’il faisait du bien personnellement. Les évangélistes nous racontent constamment qu’il toucha le lépreux avec son propre doigt, qu’il oint les yeux de l’aveugle, et que dans les cas où on lui demandait de parler seulement â distance, il ne se conformait pas aux habitudes, mais allait lui-même jusqu’au lit du malade, et lâ personnellement, il opérait la guérison. Une leçon pour nous, si nous voulons faire du bien, le faire nous-mêmes. Donnez l’aumône de votre propre main; un regard amical, ou une parole donnera de la valeur au don. Parlez â un ami au sujet de son âme; votre appel aimable aura plus d’influence que toute une librairie de tracts. La façon de faire de notre Seigneur met bien en évidence son activité incessante! Il ne fit pas seulement ce qui tombait sous sa main, mais il allait de lieu en lieu faisant du bien, répondant aux sollicitations de la grâce. A travers toute la Judée il se trouvait rarement un village ou un hameau qui ne fut réjoui en le voyant. Combien tout ceci réprouve la manière rampante et la flânerie, dans laquelle plusieurs professeurs servent le Seigneur. Ceignons les reins de notre entendement, et ne nous lassons pas de faire du bien. Le texte ne laisse-t’il pas supposer que Jésus Christ sortait de lui-même pour faire du bien ? Il allait de lieu en lieu faisant du bien. Il n’était jamais détourné par le danger ou la difficulté. Il recherchait â manifester â l’égard des sujets les intentions de sa grâce. Ainsi nous devons agir. Si les vieux plans n’apportent pas de réponse, nous devons en essayer de nouveaux, car les expérimentations dans la fraîcheur quelquefois parviennent mieux â leur fin que les méthodes ordinaires. La persévérance de Christ et l’unité de son dessein, sont aussi suggérées, et l’application pratique peuvent être joints aux paroles; il nous a laissé un exemple pour que nous le suivions dans l’empreinte de ses pas. 

Lecture du matin Spurgeon 28-07-2017

28 Juillet-Matin. 

J’étais stupide et sans intelligence, J’étais â ton égard comme les bêtes. {#Ps 73:22

Souvenez-vous que ceci est la confession de l’homme d’après le propre coeur de Dieu; et en nous décrivant sa vie intérieure, il écrit: "J’étais stupide et sans intelligence." Le mot "stupide", ici, a une signification plus forte que ce qu’il n’a dans le langage ordinaire. David, dans un verset antérieur du Psaume, écrit: "car je portais envie aux insensés en voyant le bonheur des méchants" qui montre que la stupidité a le péché en elle. David se rabaisse lui-même au rang des "stupides" et y ajoute une parole qui lui donne de l’intensité; "et sans intelligence". C’était une folie coupable, une folie qui ne devait pas être excusée par la fragilité, mais être condamnée â cause de sa perversité et de son ignorance obstinée, car il avait été envieux de la prospérité présente de l’impie, oubliant la fin épouvantable qui attend celui-ci. Et sommes-nous meilleurs que David pour que nous puissions nous considérer comme sages? Professons-nous que nous avons atteint la perfection, ou que nous avons été si châtiés que la verge a ôté toute notre obstination hors de nous?  Ah, que voilâ de l’orgueil! Si David était stupide, combien devons-nous l’être selon notre propre estime, si nous pouvons seulement voir en nous-même! Regarde derrière toi, croyant:  pense â tes doutes envers Dieu alors qu’il t’a été si fidèle, pense â ta folie lorsque tu criais: "Ne fais pas cela, mon Père," quand il croisait ses mains dans la détresse pour te donner une plus grande bénédiction; pense â ces nombreux moments où tu as lu ses providences en restant sombre, mal interprété ses dispensations, et où tu as a gémi: "Toutes ces choses sont contre moi", alors qu’elles sont toutes faites pour ton bien. Pense aux nombreuses fois où tu as choisi le péché et ses plaisirs, alors qu’en réalité, ce plaisir était une racine d’amertume pour toi! Il est certain que si nous connaissons notre propre coeur, nous devons plaider coupable â l’accusation d’une folie coupable; et conscient de cette "stupidité", nous devons faire nôtre la résolution de David: "Tu me conduiras par ton conseil, puis tu me recevras dans la gloire". 

#Ec 1:1-4:16 * Lecture Quotidienne de la Bible 

jeudi 27 juillet 2017

Lecture du soir Spurgeon 27-07-2017

27 Juillet-Soir. 

Qui accusera les élus de Dieu? {#Ro 8:33

Défi le plus éminemment béni! Il est sans commentaire, sans réplique! chaque péché de l’élu a été déposé sur le grand champion du salut et enlevé par l’expiation. Il n’y a pas de péché dans le livre de Dieu contre son peuple. Il ne voit pas de péché en Jacob, ni d’iniquité en Israël. Ils sont justifiés en Christ pour toujours. Quand la culpabilité du péché a été enlevée, la punition du péché a été retirée. Pour le chrétien il n’y a pas de coup de la main de la colère de Dieu, non, pas même un seul froncement de justice primitive. Le croyant peut être châtié par son père, mais Dieu, le juge, n’a rien â dire aux chrétiens, étant entendu: "je t’ai absout. Tu es acquitté." Pour le chrétien il n’y a pas de mort pénale dans ce monde, et combien moins une seconde mort. Il est complètement libre de toute punition aussi bien que de la culpabilité du péché, et la puissance du péché est enlevée aussi. Ce péché peut se tenir sur notre chemin, nous agiter par une perpétuelle tracasserie; mais le péché est un ennemi vaincu par toute âme unie â Jésus Christ. Il n’y a pas de péché que le chrétien ne peut vaincre s’il veut s’appuyer sur son Dieu pour le faire. Ceux qui sont vêtus d’une robe blanche dans le Ciel vainquirent par le sang de l’Agneau, et nous pouvons faire de même. Il n’y a pas de convoitise trop puissante, pas de péché qui ne soit trop fortement retranché; nous pouvons vaincre par la puissance de Christ. Tu peux croire chrétien, que ton péché est une chose condamnée. Il peut donner des coups de pied et lutter, mais il est condamné â mourir. Dieu a écrit sa condamnation sur son front. Christ l’a crucifié, l’a cloué sur sa croix. Va maintenant et mortifie-le, et le Seigneur t’aidera â vivre â sa louange, car le péché avec sa culpabilité, sa honte, et la crainte est parti. 

    Voici le pardon pour les transgressions passées,
    Peu importe combien furent noires leur rejet;
    Et ô mon âme avec une vue merveilleuse,
    Car les péchés â venir sont pardonnés aussi.

Lecture du matin Spurgeon 27-07-2017

27 Juillet-Matin. 

Les plus grandes et les plus précieuses promesses,  {#2Pe 1:4

Si vous voulez connaître par expérience le prix précieux des promesses, et en faire la joie de votre coeur, réfléchissez et méditez sur elles. Il y a des promesses qui sont semblables aux grappes de raisin dans le pressoir; si vous les foulez, le jus en coulera. De penser aux paroles sanctifiées sera souvent le prélude â leur accomplissement. Pendant que vous méditez sur ces paroles, l’aubaine que vous recherchez viendra insensiblement â vous. De nombreux chrétiens qui ont eu soif pour la promesse ont trouvé la faveur de la voir se distiller doucement dans leur âme au moment où ils méditaient les phrases divines; et ils s’en sont réjouis au point de poser la promesse au plus près de leur coeur. Tu dois méditer encore plus sur les promesses, chercher dans ton âme â les recevoir comme étant exactement les paroles de Dieu. Parle ainsi â ton âme: "Si je faisais commerce selon la promesse d’un homme, je considérerais avec soin le talent et le caractère de l’homme qui a fait une convention avec moi. Je dois également le faire avec la promesse de Dieu; mon oeil ne doit pas être autant fixé sur la grandeur de la miséricorde-cela peut me faire chanceler, que sur la grandeur de celui qui a promis-cela me réjouira. Mon âme, il est Dieu, et même ton Dieu, un Dieu qui ne peut pas mentir, et qui te parle, â toi. Cette parole que tu es maintenant en train de considérer est aussi vraie que sa propre existence. Il est un Dieu qui ne change pas. Il n’a pas altéré les choses qui sont sorties de sa bouche, ni n’a rappelé une seule de ses phrases consolatrices. Ni il n’a perdu aucun pouvoir; c’est le Dieu qui a fait les cieux et la terre qui a parlé ainsi. Il ne peut non plus faillir dans sa sagesse quant au moment où il donnera les faveurs, parce qu’il sait quand c’est le mieux pour donner et le meilleur pour retenir. Donc, sachant que c’est la parole d’un Dieu si vrai, si immuable, si puissant, si sage, je veux et je dois croire la promesse. Si nous méditons ainsi sur les promesses, et considérons Celui qui promet, nous pourrons expérimenter leur douceur, et obtenir leur accomplissement. 

#Pr 27:1-31:31 * Lecture Quotidienne de la Bible 

mercredi 26 juillet 2017

Lecture du soir Spurgeon 26-07-2017

26 Juillet-Soir. 

Pour les faire asseoir avec les grands, Avec les grands de son peuple. {#Ps 113:8

Nos privilèges spirituels sont de l’ordre le plus élevé. Parmi les princes est la place de la société choisie. Vraiment notre communion est avec le Père, et son fils Jésus-Christ. Parlez de la société élue, il n’y en a point de semblable! Nous sommes une génération choisie, un peuple â part, un sacerdoce royal. Nous nous sommes approchés de l’assemblée générale et de l’église des premiers nés dont les noms sont écrits dans le ciel. Les saints ont audience â la cour; les princes ont libre entrée â la royauté tandis que le commun peuple doit se tenir â l’écart. L’enfant de Dieu a libre accès dans la cour intérieure du Ciel, car par lui nous avons les uns et les autres accès auprès du Père par un même Esprit. Approchons-nous avec assurance, dit l’apôtre du trône de la grâce céleste. Parmi les princes il y a abondance de richesses, mais qu’est-ce que l’abondance des princes comparée avec les richesses des croyants? Car toutes choses sont â vous, et vous êtes â Christ, et Christ est â Dieu. Celui qui n’a pas épargné son propre fils, mais qui l’a livré pour nous tous, comment ne nous donnera-t-il pas aussi toutes choses avec lui? Les princes ont une puissance particulière. Un prince de l’empire céleste a une grande influence. Il manie un sceptre dans son propre domaine. Il s’assoit sur le trône de Jésus, car il nous a faits rois et sacrificateurs pour Dieu, et nous régnerons pour toujours â jamais. Nous régnerons sur le "Royaume Uni" pour le temps et l’éternité. Les princes encore ont un honneur spécial. Nous pouvons jeter un regard en bas sur tous les nés de la terre, la dignité de l’éminence sur laquelle la grâce nous a placés. Car qu’est-ce que la grandeur humaine â côté de ceci; il nous a ressuscités ensemble, et nous a fait asseoir ensemble dans les hauts lieux célestes en Jésus-Christ. Nous partageons l’honneur de Christ, et comparées â ceci, les splendeurs terrestres ne valent rien. La communion avec Jésus est une perle plus riche et plus précieuse que celles qui ont jamais brillé dans un diadème impérial. L’union avec le Seigneur est une petite couronne de beauté surpassant tout l’éclat de la pompe impériale. 

Lecture du matin Spurgeon 26-07-2017

26 Juillet-Matin. 

Faites tous vos efforts pour joindre â votre foi la vertu, â la vertu la connaissance, â la connaissance la maîtrise de soi â la maîtrise de soi la patience, â la patience la piété,  {#2Pe 1:5-6

Si tu désires profiter de la grâce éminente de la pleine assurance de la foi, sous l’influence de l’Esprit béni et de son assistance, fait ce que l’Ecriture te dit: "Fais tous tes efforts". Prends soin que ta foi soit de la bonne sorte: que ce ne soit pas une simple croyance de doctrine, mais une foi simple, dépendant de Christ, et de Christ seulement. Une grande attention doit être portée â ton courage. Demande â Dieu qu’il puisse te donner le visage d’un lion, pour que tu puisses, avec une conscience de justice, continuer courageusement. Etudie bien les Ecritures, et obtient de la connaissance; car une connaissance de la doctrine sera très favorable â une confirmation de la foi. Essaye de comprendre la Parole de Dieu; qu’il puisse demeurer richement dans ton coeur. Quand tu auras fait cela, "ajoute â la connaissance la maîtrise de soi". Aie une attention particulière pour ton corps: l’extérieur doit être modéré. Prends soin de ton âme: l’intérieur doit être modéré. Observe la modération des lèvres, de la vie, du coeur, et de la pensée. Ajoute â cela, par le Saint-Esprit de Dieu, la patience; demande lui de te donner cette patience qui supporte l’affliction, et qui, une fois éprouvée deviendra comme de l’or. Arme-toi de patience, que tu ne puisses pas murmurer ni être déprimé dans tes détresses. Quand cette grâce est gagnée, recherche la piété. La piété est quelque chose de plus que la religion. Fais de la gloire de Dieu ton but dans la vie; tu dois vivre sous son regard; tu dois demeurer près de lui; chercher la communion avec lui; et tu obtiendras la piété; et ajoute â cela l’amour fraternel. Tu dois avoir de l’amour pour tous les saints; et ajouter â cela une charité, qui ouvre ses bras â tous les hommes, et aime leurs âmes. Lorsque l’on est orné avec tous ces bijoux, et seulement dans la proportion où l’on pratique ces vertus célestes, on peut arriver â connaître par les évidences les plus claires sa vocation et son élection. "Faites tous vos efforts" si vous voulez obtenir ce qui vous est promis, car la tiédeur et le doute vont très naturellement la main dans la main. 

#Pr 23:1-26:28 * Lecture Quotidienne de la Bible 

mardi 25 juillet 2017

Lecture du soir Spurgeon 25-07-2017

25 Juillet-Soir. 

Quand ils seront dans la détresse, ils auront recours â moi. {#Ho 5:15

Les pertes, les dépouillements et les adversités sont fréquemment les moyens que le grand Berger utilise pour ramener â la maison ses brebis vagabondes; comparables â des chiens de feu, ces choses chagrinent les vagabonds pour qu’ils retournent â la bergerie. Il n’est pas procédé au domptage de lions s’ils sont trop bien nourris; ils doivent être très affaiblis, et leurs estomacs très creux, et alors ils se soumettent â la main du dompteur, et souvent nous avons vu les chrétiens se rendre obéissants â la volonté du Seigneur en passant par la disette, le manque de pain, la corde raide est un travail ardu. Quand ils sont riches et imbus de leur personne, s’enrichissant en biens, plusieurs professeurs se pavanent et se glorifient â l’excès en paroles. Comme David ils se flattent â leurs propres yeux. "Ma montagne est affermie, je ne chancellerai jamais".  Quand le chrétien s’enrichit, qu’il a une bonne réputation, une bonne santé et une famille heureuse, trop souvent il admet au festin, â sa table monsieur ou madame sécurité charnelle, et ensuite s’il est un véritable enfant de Dieu, une verge est prête pour lui. Attends un peu, il se peut que tu vois sa fortune se volatiliser comme un rêve. Lâ s’en va une part de son état; combien très vite les champs changent de mains. Ce débit, cette cascade de déshonneur, combien rapides les pertes y déferlent, où finiront-elles ? C’est un signe béni de la vie divine si, quand ses embêtements arrivent l’un après l’autre il commence â s’inquiéter de sa position de rétrograde, et vient lui-même â Dieu. Bénies sont les vagues qui lavent le marin sur le rocher du salut! Les pertes en affaires sont souvent sanctifiées pour l’enrichissement de notre âme. Si l’âme élue ne veut pas venir au Seigneur les mains pleines, elle viendra â vide.  Si Dieu dans sa grâce, ne trouve pas d’autres moyens pour que nous l’honorions sur le pinacle des richesses, il nous amènera dans la vallée de la pauvreté. Cependant ne défaille pas, héritier de la douleur, quand tu es ainsi réprimandé, reconnais plutôt la main d’amour qui châtie, et dis: " Je me lèverai, et j’irai vers mon père". 

Lecture du matin Spurgeon 25-07-2017

25 Juillet-Matin. 

Il lui laissa son vêtement dans la main, et s’enfuit au dehors. {#Ge 39:12

Dans le combat qui nous oppose à certains péchés la victoire ne peut être obtenue que par la fuite. Les anciens naturalistes ont beaucoup écrit sur les basilics, ces serpents dont les yeux fascinaient leurs victimes, et en faisaient des proies faciles; ainsi le seul regard de la méchanceté nous met dans un réel danger. Celui qui veut être protégé des actions du mal doit se hâter de s’en éloigner. Une alliance doit être faite avec nos yeux pour ne même pas regarder à la cause de la tentation, car de tels péchés n’ont besoin que d’une étincelle pour commencer, et la flamme suit un instant plus tard. Qui oserait entrer négligemment dans un bâtiment de lépreux et dormir au milieu de cette horrible corruption? Seulement celui qui désire devenir lépreux lui-même courtiserait ainsi la contagion. Si le marin savait comment éviter une tempête, il ferait n’importe quoi plutôt que de courir le risque de l’affronter. Les pilotes prudents n’ont pas le désir de vérifier de près où se trouvent les bancs de sable, ni combien de fois ils peuvent frotter un rocher sans subir une déchirure de la coque; leur but est de rester aussi près que possible du milieu d’un chenal sans danger. Aujourd’hui je peux être exposé à un grand péril, que je puisse avoir la sagesse du serpent pour me garder hors d’atteinte et l’éviter. Les ailes d’une colombe peuvent m’être de plus d’utilité en ce jour que les mâchoires d’un lion. Il est vrai que je peux être apparemment un perdant en refusant une mauvaise compagnie, mais j’aime mieux laisser mon manteau que de perdre mon caractère; il n’est pas nécessaire que je sois riche, mais il est impératif pour moi d’être pur. Nul lien d’amitié, nulles chaînes de beauté, pas d’éclairs de talent, rien ne doit me détourner de la sage résolution de fuir le péché. Si je résiste au diable, il fuira loin de moi, mais je dois fuir les convoitises de la chair, ou bien elles me vaincront certainement. O Dieu de sainteté conserve ton enfant, et que la tentation ne m’ensorcelle pas avec ses viles suggestions. Puissions-nous ne jamais être vaincus par cette trinité horrible: le monde, la chair, et le diable! 

#Pr 20:1-22:29 * Lecture Quotidienne de la Bible 

lundi 24 juillet 2017

Lecture du soir Spurgeon 24-07-2017

24 Juillet-Soir. 

Car son camp est immense, {#Joe 2:11

Considère, mon âme, la toute puissance du Seigneur qui est ta gloire et ta défense. C’est un homme de guerre. L’Eternel est son nom. Toutes les forces des cieux sont â ses ordres, des légions attendent â sa porte, chérubins et séraphins, les sentinelles et les saints, les principautés et les puissances, sont toutes attentives â sa volonté. Si nos yeux n’étaient pas aveuglés par la cécité de la chair, nous verrions les chevaux de feu et les chars de feu tout autour du Seigneur bien-aimé.  Les puissances de la nature sont toutes assujetties â l’absolu contrôle du Créateur; le vent orageux et la tempête, l’éclair et la pluie, la neige, la grêle, et les douces rosées, L’encourageant brillant du soleil, vont et viennent sur son arrêté. Il détache les cordages de l’Orion, et noue les pléiades. La terre, la mer, l’air et les lieux sous la terre, sont les casernes des grandes armées de l’Eternel; l’espace est son terrain de campement, la lumière est sa bannière, et la flamme est son épée.  Quand il sort pour faire la guerre, la famine ravage le pays, la peste frappe les nations, l’ouragan balaie la mer, la tornade secoue les montagnes, et le tremblement de terre fait trembler le monde solide. Comme pour animer les créatures, ils possèdent tous sa domination, et depuis le grand poisson qui avala le prophète, jusqu’â toutes sortes de mouches qui dévastèrent le camp de Tsoan.  Tous sont ses serviteurs, comme le ver, la chenille, et le ver rongeur sont les escadrons de sa grande armée, car son camp est très grand.  Mon âme regarde afin que tu sois en paix avec ce puissant roi, oui, plus encore, sois sûr d’être enrôlé sous sa bannière, car faire la guerre contre lui c’est de la folie, et le servir c’est la gloire. Jésus, Emmanuel, Dieu avec nous, est prêt â recevoir les recrues pour l’Armée du Seigneur. Si je ne suis pas déjâ engagé que j’aille â lui avant que je ne m’endorme, et que je le supplie d’être accepté â travers les mérites de Jésus; et si je le suis déjâ, comme je l’espère, un soldat de la croix, que j’ai bon courage, car l’ennemi est sans force comparé â mon Seigneur dont le camp est très grand. 

Lecture du matin Spurgeon 24-07-2017

24 Juillet-Matin. 

Ne craignez rien, restez en place, et regardez la délivrance que l’Eternel va vous accorder en ce jour; {#Ex 14:13

Ces mots contiennent un ordre de Dieu au croyant quand celui-ci est réduit â de grandes épreuves et en face de difficultés extraordinaires. Il ne peut pas reculer; il ne peut pas avancer plus; il est enfermé aussi bien â droite qu’â gauche; Que va-t-il faire maintenant?  La parole du Maître pour lui est: "reste en place". Il serait bon pour lui qu’â un moment pareil il écoute seulement la parole de son Maître, car des mauvais conseillers vont venir avec leurs suggestions. Des chuchotements de désespoir, "Couche-toi et meurt; abandonne tout". Mais Dieu nous a donné un courage joyeux, et même dans nos moments les plus pénibles, nous voulons nous réjouir dans son amour et sa fidélité. La lâcheté dit: "Recule; retourne vers le monde, sur le chemin de l’action; tu ne peux pas jouer la partie du chrétien, c’est trop difficile. Abandonne tes principes".  Mais, quelle que soit la manière qu’utilise Satan pour vous influencer, vous ne pouvez pas le suivre si vous êtes un enfant de Dieu. Son décret divin te permet d’aller de force en force, et donc ni la mort ni l’enfer ne pourront te détourner de ta route. Qu’importe si, pendant quelques temps, tu es appelé â rester en place, cela n’est fait que pour renouveler ta force pour une plus grande avancée au moment opportun. La précipitation crie: "fais quelque chose. Remue-toi; rester en place et attendre est une ineptie". Nous pouvons effectivement faire quelque chose tout de suite-nous pouvons faire comme nous pensons-au lieu de regarder au Seigneur, qui non seulement fera quelque chose mais fera toute chose. La présomption murmure: "Si la mer est devant toi, marche sur elle, et attend un miracle". Mais la Foi n’écoute ni la Présomption, ni le Désespoir, ni la Lâcheté, ni la Précipitation, mais elle entend Dieu dire: "reste en place", et elle reste en place, immuable comme le rocher. "Ne craignez rien, restez en place; gardez l’attitude d’un homme droit, prêt pour l’action, attendant des ordres ultérieurs, guettant gaiement et patiemment la voix qui vous dirige; et il ne se passera pas beaucoup de temps avant que Dieu ne vous dise, aussi distinctement que Moïse l’a dit au peuple d’Israël: "Avancez". 

#Pr 16:1-19:29 * Lecture Quotidienne de la Bible 

dimanche 23 juillet 2017

Lecture du soir Spurgeon 23-07-2017

23 Juillet-Soir. 

Le sang de Jésus son Fils nous purifie de tout péché. {#1Jo 1:7

"Nous purifie" dit le texte, non pas "purifiera". Il y a une multitude qui pensent que comme une espérance par les morts ils seront pardonnés plus tard. Oh combien â l’infini il est préférable d’être purifié maintenant plutôt que de dépendre d’une éventuelle possibilité de pardon au tribunal lorsque je viendrai â mourir. Certains imaginent qu’une assurance de pardon n’est un degré atteint qu’après plusieurs années d’expériences chrétiennes. Mais le pardon du péché est une chose présente, un privilège pour aujourd’hui, une joie pour cette heure même. Au moment ou un pécheur se confie en Jésus il est pleinement pardonné. Le texte étant écrit au temps présent, indique aussi la continuité: il a été lavé hier, il est lavé aujourd’hui, il sera lavé demain, il en sera toujours ainsi avec vous, chrétien jusqu’â ce que vous traversiez le fleuve; â chaque heure vous pouvez venir â cette source, car elle purifie encore. Remarquez de même la totalité de la purification.  "Le sang de Jésus Christ son fils nous purifie de tout péché", non pas du péché, mais de tout péché. Lecteur, je ne peux pas te dire, t’exprimer l’extraordinaire douceur de cette parole, mais je prie Dieu le Saint Esprit de te donner â y goûter. Multiples sont les péchés devant Dieu. Que la liste soit petite ou grande, le prix est le même, la facture en décharge l’une comme l’autre. Le sang de Jésus Christ est comme un paiement béni, divin pour les transgressions, le blasphème de Pierre, tout comme les allées et venues furtives de l’affectueux Jean; notre iniquité est partie, toute disparue tout de suite, et entièrement partie pour toujours.  Plénitude bénie! Quel thème délicieux que de demeurer avec quelqu’un qui se livre lui même pour plaider pour nous. 

    Péchés contre un Dieu Saint
    Péchés contre ses lois de justice
    Péchés contre son amour, son sang;
    Péchés contre son nom et sa cause.
    Péchés immenses, comme la mer,
    de tous Il me purifie.

Lecture du matin Spurgeon 23-07-2017

23 Juillet-Matin. 

Toi aussi tu étais comme l’un d’eux. {#Ob 1:11

Une aide fraternelle était due par Edom â Israël dans les temps de besoin, mais au lieu de cela, les hommes d’Esaü ont fait cause commune avec les ennemis d’Israël. Une attention spéciale est â apporter dans la phrase qui est devant nous au mot "toi"; comme lorsque César a crié â Brutus, "toi aussi Brutus"; une action mauvaise peut devenir encore pire selon la personne qui l’a commise. Quand nous péchons, nous qui sommes les favoris choisis du ciel, nous péchons avec une accentuation; notre offense est criante, parce que nous sommes redevables de beaucoup d’indulgence. Si un ange devait poser sa main sur nous lorsque nous faisons le mal, il n’aurait pas â utiliser une autre réprimande que la question: "Toi aussi?  Que fais-tu lâ?" Beaucoup pardonné, beaucoup délivré, beaucoup instruit, beaucoup enrichi, beaucoup béni, oserons-nous avancer notre main vers le mal?  Dieu nous l’interdit! Quelques minutes de confession peuvent t’être salutaires, cher lecteur, ce matin. N’as-tu jamais été comme le méchant?  Lors d’une certaine soirée, certaines personnes ont ri de choses impures, et la plaisanterie ne choquait pas tellement ton oreille, et même tu étais comme l’un d’eux. Quand des paroles dures ont été dites sur les voies de Dieu, tu es resté bien modestement silencieux; et donc, toi aussi tu étais comme l’un d’eux. Quand certains faisaient du troc sur le marché, et conduisaient durement leurs affaires, n’étais-tu pas comme l’un d’eux?  Lorsqu’ils poursuivaient la vanité avec le pied d’un chasseur, n’étais-tu pas aussi âpre au gain qu’ils ne l’étaient?  Une différence peut-elle être distinguée entre toi et eux?  Y a-t-il la moindre différence? Mais arrêtons lâ nos questions. Sois honnête avec ton âme, et sois certain que tu es une nouvelle créature en Christ Jésus; mais quand cela est certain, marche jalousement, de peur que quelqu’un puisse encore te dire: "Toi aussi tu étais comme l’un d’eux". Tu ne désires pas partager leur ruine éternelle, pourquoi alors être comme eux ici-bas?  Ne rentre pas dans leur secret, de peur d’entrer dans leur ruine. Tiens-toi avec le peuple de Dieu qui est affligé, et pas avec le monde. 

#Pr 12:1-15:33 * Lecture Quotidienne de la Bible 

Lecture du soir Spurgeon 22-07-2017

22 Juillet-Soir. 

Voici l’homme. {#Joh 19:5

S’il y a un seul moment où notre Seigneur Jésus est devenu complètement la joie et le réconfort de son peuple, c’est quand il était plongé au fin fond de la tristesse. Venez, les âmes gracieuses, et regardez l’homme dans le jardin de Gethsémané; regardez son coeur si plein d’amour qu’Il ne peut pas le retenir, si plein de douleur qu’il doit trouver une sortie. Regardez la sueur sanglante lorsqu’elle coule de chaque pore de son corps et tombe par terre. Regardez les hommes qui enfoncent les clous dans ses mains et ses pieds. Regardez en haut, pécheurs repentants, et voyez l’image douloureuse de votre Seigneur souffrant. Remarquez-le bien, lorsque les gouttes de rubis se tiennent sur la couronne d’épines et ornent, avec des pierres précieuses, le diadème du Roi de la Misère. Regardez l’homme avec tous ses os disloqués et quand il est versé comme de l’eau et emmené dans la poussière de la mort; Dieu l’a abandonné, et l’enfer l’entoure. Regardez et voyez, existe-t-il une douleur comme celle qu’il a connue? Vous tous qui passez, approchez et regardez ce spectacle de peine, qui est unique, sans pareil, une merveille pour les hommes et les anges, un prodige incomparable. Regardez l’Empereur des Malheurs qui n’avait pas de rival dans ses douleurs! Regardez-le, vous, personnes affligées, car s’il n’y a pas de consolation en Christ crucifié, il n’y a pas de joie sur la terre ou dans le ciel. S’il n’y a pas d’espoir dans le prix de la rançon de son sang, vous les harpes du ciel, il n’y a pas de joie en vous, et la main droite de Dieu ne connaîtra point de plaisirs â jamais. Nous devons simplement nous mettre sans cesse au pied de la croix pour être moins troublés par nos doutes et douleurs. Nous n’avons qu’â voir ses douleurs, et après, nous aurons honte de mentionner les nôtres. Nous n’avons qu’â regarder ses blessures pour guérir les nôtres. Si nous voulions vivre correctement, nous devrions contempler sa mort. Si nous voulions nous élever jusqu’â la dignité, nous devrions considérer son humiliation et sa douleur. 

samedi 22 juillet 2017

Lecture du matin Spurgeon 22-07-2017

22 Juillet-Matin. 

Car je suis votre maître. (Version LSG) {#Jer 3:14

Car moi je vous ai épousés. (Version Darby) 

Christ Jésus est lié à son peuple par l’union du mariage. Par amour il a épousé son Eglise comme une vierge pudique, longtemps avant qu’elle ne tombe sous le joug de l’esclavage. Rempli d’une brûlante affection, il a travaillé durement, comme Jacob pour Rachel, jusqu’à ce que la totalité de la dot ait été payée, et maintenant, l’ayant cherchée par son Esprit, et l’ayant amenée à le connaître et à l’aimer, il attend l’heure glorieuse où leur béatitude mutuelle sera consommée au repas des noces de l’Agneau. Le glorieux Mari n’a cependant pas encore présenté sa fiancée, sainte et parfaite, devant la Majesté des cieux; elle n’a pas encore accédé aux joies de ses dignités en tant que son épouse et reine:  elle est encore comme un vagabond dans un monde de malheur, un habitant dans les tentes de Kédar; mais elle est quand même dès maintenant la mariée, l’épouse de Jésus, chère à son coeur, précieuse à sa vue, écrite sur ses mains, et unie avec sa personne. Sur terre il exerce envers elle toutes les fonctions affectueuses d’un Mari. Il pourvoit richement à ses besoins, il paye toutes ses dettes, lui permet d’assumer son nom, et de partager toute sa richesse. Il n’agira jamais autrement envers elle. Le mot de divorce ne sera jamais mentionné, car il hait la répudiation. La mort défait les liens conjugaux entre les mortels les plus affectueux, mais elle ne peut pas détacher les liens de ce mariage immortel. Dans le ciel on ne se marie pas, tous sont comme les anges de Dieu; cependant il y a une exception merveilleuse à la règle, car, dans le Ciel, Christ et son Eglise célébreront leurs joyeuses noces. Cette affinité qui est plus durable, est aussi plus proche qu’un mariage terrestre. L’amour le plus pur et le plus fervent d’un mari n’est jamais qu’une image bien faible de la flamme qui brûle dans le coeur de Jésus. Cette union mystique avec l’Eglise, pour laquelle Christ a laissé son Père et qu’il est devenu une seule chair avec elle, dépasse toute union humaine. 

#Pr 8:1-11:31 * Lecture Quotidienne de la Bible 

Lecture du soir Spurgeon 21-07-2017

21 Juillet-Soir. 

Pourquoi dois-je marcher dans la tristesse, {#Ps 42:9

Peux-tu répondre â cette question, O croyant? Peux-tu trouver une raison pour laquelle tu es souvent triste au lieu de joyeux? Pourquoi céder aux tristes anticipations? Qui t’a dit que le jour ne succédera jamais â la nuit? Qui t’a dit que la mer des circonstances allait baisser jusqu’au moment où il n’y a rien qui reste sauf de longues ligues de boue de la pauvreté horrible? Qui t’a dit que l’hiver de ton mécontentement allait devenir givre, neige, verglas et grêle, puis neige plus profonde, et encore en grande tempête de désespoir? Ne sais-tu pas que le jour succède â la nuit, que les montées succèdent aux descentes, que le printemps et l’été succèdent â l’hiver? Alors, espère maintenant! Espère pour toujours! Car Dieu ne t’abandonne pas. Ne sais-tu pas que ton Dieu t’aime au milieu de tout cela? Les montagnes, quand elles sont cachées par les ténèbres, sont aussi réelles que pendant le jour. L’amour de Dieu est aussi réel maintenant que dans tes moments les plus éclatants. Aucun père ne punit constamment. Ton Seigneur hait la verge autant que toi. Il l’utilise seulement pour une raison qui doit te faire l’accepter volontairement, c’est-â-dire, qu’elle travaille pour ton bien. Tu grimperas l’échelle de Jacob avec des anges et tu verras Celui qui est assis en haut: ton Dieu de l’alliance. Tu oublieras, parmi les splendeurs de l’éternité, les épreuves de cette vie ou tu te les rappelleras seulement afin de bénir le Dieu qui t’a conduit â travers ces difficultés et qui a travaillé pour ton bien de toujours. Viens, chante au milieu des tribulations. Réjouis-toi même en passant par la fournaise ardente. Fais de ton désert une floraison de roses. Fais vibrer ton lieu désert avec tes réjouissances triomphantes, car ces épreuves légères seront bientôt terminées, et après, toujours avec le Seigneur, ta félicité ne changera jamais. 

    "Ne sois ni faible, ni craintif car Ses bras t’entourent,
    Il ne change pas et tu es cher pour Lui;
    Crois seulement et tu verras
    Que Christ est tout en tout pour toi."

vendredi 21 juillet 2017

Lecture du matin Spurgeon 21-07-2017

21 Juillet-Matin. 

Elle hoche la tête après toi, La fille de Jérusalem. {#Isa 37:22

Rassurés par la Parole du Seigneur, les pauvres citoyens tremblants de Sion se sont fortifiés, et ont secoué la tête aux menaces prétentieuses de Sanchérib. Une foi forte permet aux serviteurs de Dieu de regarder leurs ennemis hautains avec calme et mépris. Nous savons que nos ennemis tentent des choses impossibles. Ils cherchent à détruire la vie éternelle, qui ne peut pas mourir tant que Jésus est vivant; à renverser la citadelle, contre qui les portes de l’enfer ne prédomineront pas. Ils font des ruades contre les piqûres de leurs propres blessures, et se précipitent sans discernement sur le bouclier de l’Eternel. Nous connaissons leur faiblesse. Que sont-ils, si ce n’est des hommes? Et qu’est un homme, si ce n’est un ver? Ils rugissent et enflent comme les vagues de la mer, faisant écumer leur propre honte. Quand le Seigneur se lèvera, ils voleront comme de la menue paille dans le vent, et seront consumés  comme des épines sèches. Leur complète incapacité à endommager la cause de Dieu et sa vérité, peuvent faire que les plus faibles soldats de Sion rient d’eux avec mépris. Et par dessus tout, nous savons que le Très-Haut est avec nous, et quand il nous prend dans ses bras, où sont ses ennemis?  S’il vient depuis sa sainte demeure, les pots de terre d’ici-bas ne combattront pas longtemps contre leur Créateur. Sa tringle de fer les mettra en morceaux, comme elle le ferait d’un vase de potier, et même leur souvenir disparaîtra de la terre. Loin de nous, alors, toute crainte, le royaume est sans danger dans les mains du Roi. Poussons des cris de joie, car le Seigneur règne, et ses ennemis seront comme de la paille pour le tas de fumier. Aussi vrai que la Parole de Dieu est vraie, ni la terre, ni l’enfer, avec tout leur équipage ne prévaudront contre nous. Juste un mot, et par ce mot nous serons fortifié. Dieu est avec nous, nous sommes son bien, notre victoire est assurée. 

#Pr 4:1-7:27 * Lecture Quotidienne de la Bible 

jeudi 20 juillet 2017

Lecture du soir Spurgeon 20-07-2017

20 Juillet-Soir. 

Et maintenant, qu’as-tu â faire d’aller en Egypte, Pour boire l’eau du Nil? {#Jer 2:18

Par des miracles et grâces diverses, par des délivrances étranges, l’Eternel a démontré qu’Il était digne de la confiance d’Israël. Mais ils ont cassé les haies que Dieu a placées autour d’eux comme un jardin sacré; ils ont abandonné leur propre vrai Dieu vivant, et ils ont suivi de faux dieux. Constamment le Seigneur les a repris pour cet engouement, et notre texte contient un exemple où Dieu leur a fait des remontrances: "Qu’as-tu â faire d’aller en Egypte, pour boire l’eau du fleuve boueux?" -qui pourrait être traduit ainsi: "Pourquoi erres-tu pour quitter ton propre courant rafraîchissant au Liban? Pourquoi abandonnes-tu Jérusalem pour te tourner vers Noph et Tachapanès? Pourquoi convoites-tu étrangement le mal, et ne peux-tu pas être content avec le bien et le sain pour suivre ce qui est mal et trompeur?" N’y a-t-il pas ici un mot de remontrance et d’avertissement pour le chrétien? O vrai croyant, appelé par la grâce et lavé par le sang précieux de Jésus, tu as goûté une meilleure boisson que le fleuve boueux des plaisirs de ce monde a â t’offrir. Tu as eu la communion avec Christ; tu as eu la joie de voir Jésus et de pouvoir pencher ta tête sur son sein. Est-ce que les bagatelles, les chansons, l’honneur, et la gaieté de cette terre te contentent après cela? As-tu mangé le pain des anges et peux-tu vivre sur des épluchures? Un jour le bon M. Rutherford a dit: "J’ai goûté la manne de Christ qui a enlevé de ma bouche le goût du pain pourri des plaisirs de ce monde." Je pense que cela doit être ainsi avec toi. Si tu erres vers les eaux de l’Egypte, retourne â la fontaine vivante. Les eaux du Nil sont peut-être douces pour les Egyptiens, mais elles se montreront amères pour toi. En quoi cela te concerne-t-il? Jésus te pose cette question ce soir. Comment répondras-tu? 

Lecture du matin Spurgeon 20-07-2017

20 Juillet-Matin. 

Lequel est un gage de notre héritage, {#Eph 1:14

Oh! quel éclaircissement, quelle joie, quelle consolation, quelle paix dans le coeur, ressent celui qui a appris â s’appuyer sur Jésus, et seulement sur Jésus! Cependant, dans cette vie, la révélation que nous avons de ce que peut représenter Christ est tout-â-fait imparfaite. Comme le disait un vieil écrivain: "Ce n’est qu’un avant-goût!" "Nous avons goûté" que le Seigneur est gracieux, mais nous ne savons pas combien il est bon et gracieux, et le peu que nous savons de sa douceur nous permet d’attendre pour en connaître plus. Nous avons apprécié les prémices de l’Esprit, et ils nous ont donné faim et soif pour la plénitude de la vendange céleste. Nous gémissons en nous-même, attendant pour l’adoption. Ici nous sommes comme Israël dans le désert, qui n’avait qu’une grappe ramenée d’Eschcol, mais lâ nous serons dans la vigne. Ici nous voyons la manne qui tombe d’une manière mesurée, semblable â des grains de coriandre, mais lâ nous mangerons le pain du ciel et le blé divin du royaume. Nous ne sommes maintenant que des débutants dans notre éducation spirituelle; et bien que nous ayons appris les premières lettres de l’alphabet, nous ne pouvons pas encore lire les mots, et encore moins assembler des phrases; mais comme l’a dit quelqu’un: "Celui qui a été dans le ciel ne serait-ce que cinq minutes en sait plus que toute l’assemblée de ceux qui sont sur la terre". Nous avons â présent beaucoup de nos désirs qui ne sont pas exaucés, mais bientôt chacun de nos souhaits sera satisfait; et toutes nos capacités trouveront l’emploi le plus doux dans ce monde éternel de joie. O chrétien, pense â ce que tu feras au ciel dans quelques années. Dans très peu de temps tu seras débarrassé de toutes tes épreuves et de tes troubles. Tes yeux qui sont maintenant embués de larmes ne pleureront plus jamais. Tu regarderas avec un ravissement ineffable la splendeur de celui qui s’assied sur le trône. Non, encore mieux, tu seras assis toi-même sur son trône. Tu partageras le triomphe de sa gloire; sa couronne, sa joie, son paradis, tout cela sera â toi, et tu seras co-héritier avec celui qui est l’héritier de toutes choses. 

#Pr 1:1-3:35 * Lecture Quotidienne de la Bible 

mercredi 19 juillet 2017

Lecture du soir Spurgeon 19-07-2017

19 Juillet-Soir. 

Il ne brisera point le roseau cassé, Et il n’éteindra point le lumignon qui fume, {#Mt 12:20

Quel est le plus faible entre le roseau cassé et le lumignon? Le roseau pousse dans le marécage ou le marais, mais quand le canard sauvage tombe dessus, il se casse. Quand le pied d’un homme le frôle, il se froisse et se casse. Chaque vent qui passe légèrement â travers la rivière le fait aller et venir. Tu ne peux imaginer rien de plus délicat et de plus faible ou qui a une existence aussi fragile qu’un roseau cassé. Ensuite, regarde le lumignon: qu’est-ce que c’est? Il a une étincelle â l’intérieur, c’est vrai, mais il est presque étouffé; le souffle d’un enfant pourrait l’éteindre; rien n’a une existence plus précaire que sa flamme. Les choses faibles sont décrites ici, mais Jésus dit â propos d’elles: "Je n’éteindrai point le lumignon; je ne briserai point le roseau cassé." Quelques-uns des enfants de Dieu sont forts pour faire de grandes oeuvres pour Lui; Dieu a ses Samson ici et lâ qui peuvent arracher les portes de Gaza et les amener sur le sommet de la montagne; Il a quelques grands hommes qui ont le caractère d’un lion, mais la majorité de Son peuple est une race timide et tremblante. Ils sont comme des étourneaux, effrayés par chaque passant; un petit troupeau craintif. Si la tentation arrive, ils sont pris comme des oiseaux dans un piège; si l’épreuve menace, ils sont prêts â perdre courage; leur frêle embarcation est ballottée ici et lâ par chaque vague, ils flottent comme des oiseaux de mer sur la crête d’une grande vague: des choses faibles, sans force, sans sagesse, sans prévoyance. Cependant, faibles comme ils sont, et parce qu’ils sont si fragiles, ils ont cette promesse faite surtout pour eux. Voici la grâce et la bonté! Voici l’amour et la miséricorde! Combien elle ouvre pour nous la compassion de Jésus: si douce, si tendre, si aimable!  Nous ne devons jamais nous éloigner de Sa touche. Nous ne devons jamais craindre un mot sévère de Lui; même s’Il nous gronde, Il ne nous réprimande pas. Les roseaux cassés n’auront pas de coups de Lui, et Il n’éteindra point le lumignon qui fume. 

Lecture du matin Spurgeon 19-07-2017

19 Juillet-Matin. 

Voici, l’Eternel, notre Dieu, nous a montré sa gloire. {#De 5:24

La grande conception de Dieu dans toutes ses oeuvres est la manifestation de sa propre gloire. Tout ce dont ce n’était pas le but était indigne de lui. Mais comment est-ce que la gloire de Dieu sera manifestée â des créatures aussi misérables que nous? L’oeil de l’homme n’est pas quelque chose de simple, il a toujours un regard du côté de son propre honneur, il a une trop haute évaluation de ses propres capacités, et il n’est donc pas qualifié pour apercevoir la gloire du Seigneur. Il est clair, alors, que le "moi" doit être chassé pour que Dieu puisse être exalté; et c’est lâ la raison pour laquelle il amène souvent son peuple dans des passages étroits et des difficultés, de façon â ce qu’étant conscients de leur propre folie et de leur faiblesse, ils puissent être conduits â parfaitement apercevoir la majesté de Dieu lorsqu’il vient pour travailler â leur délivrance. Celui dont la vie est un sentier charmant, ne verra que peu la gloire du Seigneur, parce qu’il a peu d’occasions de s’analyser, et donc peu d’aptitude â être rempli par la révélation de Dieu. Ceux qui naviguent sur de petites rivières et dans des criques peu profondes, ne connaissent que peu le Dieu des tempêtes; mais ceux qui sont fréquemment sur les grandes eaux sont plus enclins â s’émerveiller. Parmi les énormes vagues du deuil, semblables â celles de l’Atlantique, dans la pauvreté, la tentation, et la souffrance, nous apprenons le pouvoir de l’Eternel, parce que nous ressentons la petitesse de l’homme. Remerciez Dieu, alors, si vous avez été conduits par une route rugueuse: c’est ce qui vous a donné votre expérience de la grandeur et de la charité de Dieu. Vos troubles vous ont enrichis d’une richesse de connaissance inaccessible par d’autres moyens: vos épreuves ont été la fente du rocher dans lequel l’Eternel vous a mis, comme il l’a fait pour son serviteur Moïse, afin que vous puissiez apercevoir sa gloire qui passait lâ. Louez Dieu de ce que vous n’avez pas été laissés aux ténèbres et dans l’ignorance qu’une prospérité soutenue aurait pu impliquer, mais que, dans le grand combat de la détresse, il vous ait été donné la capacité de voir sa gloire dans ses relations merveilleuses avec vous. 

#Ps 144:1-150:6 * Lecture Quotidienne de la Bible 

mardi 18 juillet 2017

Lecture du soir Spurgeon 18-07-2017

18 Juillet-Soir. 

Ils ne pressent point les uns les autres, Chacun garde son rang; {#Joe 2:8

Les sauterelles gardent toujours leurs rangs et même si elles sont "légion", elles ne se bousculent pas afin de ne pas jeter la confusion dans les rangs. Ce fait remarquable de l’histoire naturelle montre combien le Seigneur a introduit â fond l’esprit de l’ordre dans Son univers puisque les plus petites créatures animées sont contrôlées par cet ordre de même que les sphères suspendues ou les messagers séraphiques. Il serait prudent pour les croyants d’être gouvernés par cette même influence dans tous les domaines de leur vie spirituelle. Dans leurs grâces chrétiennes aucune vertu ne doit usurper la sphère d’une autre, ou détruire l’essentiel de celle-ci pour son propre gain. L’amour ne doit pas étouffer l’honnêteté, le courage ne doit pas repousser la faiblesse, la modestie ne doit pas bousculer l’énergie, et la patience ne doit pas tuer la résolution. Il en est de même avec nos devoirs. On ne doit pas gêner l’autre; l’utilité en public ne doit pas blesser la piété en privé; l’oeuvre de l’église ne doit pas pousser le culte familial dans un coin. C’est mauvais d’offrir â Dieu un devoir taché par le sang d’un autre. Chaque chose est belle en sa saison, mais pas autrement. C’était au pharisien que Jésus a dit: "C’est lâ ce qu’il fallait pratiquer, sans négliger les autres choses." La même règle s’applique â notre position personnelle, nous devons avoir soin de connaître notre place, la prendre et la garder. Nous devons servir selon la capacité que l’Esprit nous a donné, et ne pas faire intrusion dans le domaine de service de notre compagnon de foi. Notre Seigneur Jésus nous a enseigné de ne pas convoiter la position la plus importante, mais d’être volontairement le plus humble parmi les frères. Loin de nous ce désir d’avoir un esprit envieux et ambitieux, et sentons la force du commandement du Maître, et faisons ce qu’Il nous demande en gardant chacun notre place avec le reste de l’armée. Ce soir, voyons si nous conservons l’unité de l’Esprit par le lien de la paix, et que notre prière soit que, dans toutes les églises du Seigneur Jésus, la paix et l’ordre règnent. 

Lecture du matin Spurgeon 18-07-2017

18 Juillet-Matin. 

Ils seront les derniers dans la marche, selon leur bannière. {#Nu 2:31

Le camp de Dan assurait les arrières lorsque les armées d’Israël étaient en marche. Les Danites occupaient la dernière place, mais peu importe cette place, puisqu’ils faisaient vraiment partie de l’armée, tout autant que les tribus qui étaient devant; ils ont suivi la même nuée ardente, ils ont mangé de la même manne, ils ont bu au même rocher spirituel, et ont voyagé vers le même héritage. Viens, mon coeur, lève-toi, même si tu es le dernier et le plus petit; il est de ton privilège que d’être dans l’armée, et d’aller lâ où vont ceux qui conduisent le fourgon. Certains doivent être les derniers dans l’honneur et l’estime, certains doivent accomplir des oeuvres serviles pour Jésus, et pourquoi pas moi?  Dans un village pauvre, parmi de simples cultivateurs; ou dans une rue cachée, parmi les pires des pécheurs, je pourrai travailler, et marcher le dernier avec ma bannière. Les Danites occupaient une place très utile. Les traînards devaient être encouragés â la marche, et tout ce qui était perdu devait être récupéré. Une humeur ardente peut agir avec efficacité sur des chemins non fréquentés, et enseigner la fraîche vérité, pour ainsi gagner plus d’âmes â Jésus; mais quelqu’un â l’esprit plus conservateur peut être bien engagé â rappeler â l’église sa foi ancienne, et restaurer ses fils qui s’affaiblissent. Chaque place a ses devoirs, et même les enfants de Dieu qui sont les plus lents trouveront ce qu’ils peuvent faire, et être ainsi une bénédiction pour l’armée entière. L’arrière-garde est un endroit dangereux. Il y a des ennemis derrière nous aussi bien que devant nous. Les attaques peuvent venir de tous côtés. Nous avons lu qu’Amalek est tombé sur Israël, et a tué de nombreux hommes qui étaient â l’arrière. Le chrétien expérimenté trouvera beaucoup de travail pour ses armes en aidant ceux qui doutent, qui vacillent, les âmes qui sont â l’arrière dans la foi, la connaissance, et la joie. Ceux-ci ne doivent pas être laissés sans aide, et c’est donc lâ l’affaire des saints bien enseignés, que de porter leurs bannières parmi les derniers. Mon âme, veille ce jour â tendrement aider le dernier. 

#Ps 139:1-143:12 * Lecture Quotidienne de la Bible 

lundi 17 juillet 2017

Lecture du soir Spurgeon 17-07-2017

17 Juillet-Soir. 

Qu’aucun d’eux n’échappe! {#1Ki 18:40

Quand le prophète Elie a reçu la réponse â sa prière, et que le feu de l’Eternel a consumé l’holocauste dans la présence de tout le peuple, il a appelé les Israélites qui étaient rassemblés â saisir les prophètes de Baal et il a dit sévèrement: "Qu’aucun d’eux n’échappe!" Il les a tous fait descendre au torrent de Kison, où il les a égorgés. Qu’il en soit ainsi avec nos péchés: ils sont tous condamnés, pas un seul ne doit être préservé. Notre cher péché doit mourir. Ne l’épargne pas malgré ses cris. Frappe-le même s’il t’est aussi cher qu’un Isaac. Frappe-le, car Dieu a frappé le péché quand il a été posé sur Son propre Fils. Avec une résolution sévère et ferme tu dois condamner â mort ce péché qui autrefois était l’idole de ton coeur. Tu demandes comment tu dois l’accomplir? Jésus sera ta force. Tu as la grâce de vaincre le péché qui t’a été donné dans l’alliance de grâce. Tu as la force de gagner la victoire dans la croisade contre les convoitises intérieures parce que Christ Jésus a promis d’être avec toi jusqu’â la fin du monde. Si tu veux triompher des ténèbres, mets-toi dans la présence du Fils de justice. Il n’y a aucun endroit aussi bien adapté que la présence immédiate de Dieu pour la découverte du péché, et la guérison de sa puissance et sa culpabilité. Job ne connaissait qu’â moitié comment se débarrasser du péché avant que son oeil de la foi ait reposé sur Dieu, et puis il se détestait et il s’est repenti dans la poussière et les cendres. L’or fin du chrétien est souvent obscur. Nous avons besoin du feu sacré pour consumer la lie. Volons â notre Dieu, Il est un feu dévorant. Il ne consumera pas notre esprit mais nos péchés. Que la bonté de Dieu nous excite vers une jalousie sacrée, et â une vengeance sacrée contre ces iniquités qui sont abominables â Sa vue. Avance pour combattre contre Amalek et complètement détruire cette bande détestable. Qu’aucun d’eux n’échappe! 

Lecture du matin Spurgeon 17-07-2017

17 Juillet-Matin. 

Nous savons, frères bien-aimés de Dieu, que vous avez été élus; {#1Th 1:4

De nombreuses personnes veulent connaître leur élection avant de regarder â Christ, mais elles ne peuvent pas être enseignées de cette manière, on ne peut en faire la découverte qu’en regardant â Jésus. Si vous désirez constater votre propre élection, méditez ce qui suit, et vous pourrez assurer votre coeur devant Dieu. Est-ce que vous ressentez en vous-même que vous êtes un pécheur perdu, coupable? Allez directement â la croix de Christ, et parlez â Jésus, dites-lui ce que vous avez lu dans la Bible: "Celui qui vient â moi, je ne le mettrai pas dehors". Souvenez-vous qu’il a dit: 

"C’est une parole certaine et entièrement digne d’être reçue, que Jésus-Christ est venu dans le monde pour sauver les pécheurs, dont je suis le premier". (1 Timothée 1:15) 

Regarde â Jésus et crois en lui, et tu feras directement la preuve de ton élection, car â partir du moment où tu crois, tu es élu. Ceux qui se donnent complètement â Christ et qui lui font confiance font partie des élus de Dieu; mais si vous arrêtez et que vous dites: "je veux d’abord savoir si je suis élu", vous ne savez pas ce que vous demandez. Allez â Jésus, de façon â effacer toute culpabilité. Laissez de côté toute question inopportune au sujet de l’élection. Allez directement â Christ vous cacher dans ses blessures, et vous saurez tout sur votre élection. L’assurance du Saint-Esprit vous sera donnée, pour que vous soyez capable de dire: 

"Et c’est â cause de cela que je souffre ces choses; mais j’en ai point honte, car je sais en qui j’ai cru, et je suis persuadé qu’il a la puissance de garder mon dépôt jusqu’â ce jour-lâ". (2 Timothée 1:12) 

Christ était au conseil éternel: il peut vous dire si vous avez été choisi ou non; mais vous ne pouvez pas savoir cela d’une autre manière. Allez et mettez votre confiance en lui, et sa réponse sera: 

"Je t’aime d’un amour éternel; C’est pourquoi je te conserve ma bonté". (Jérémie 31:3) 

Il n’y aura plus de doute qu’il vous a choisi, si vous-même l’avez choisi. Ceux qui croient en Jésus-Christ sont des Fils au travers de l’élection divine. " 

#Ps 132:1-138:8 * Lecture Quotidienne de la Bible 

dimanche 16 juillet 2017

Lecture du soir Spurgeon 16-07-2017

16 Juillet-Soir. 

Tu te lèveras, tu auras pitié de Sion; Car le temps d’avoir pitié d’elle, Le temps fixé est â son terme; Car tes serviteurs en aiment les pierres, Ils en chérissent la poussière. {#Ps 102:13-14

Un homme égoïste dans la peine est extrêmement difficile â consoler, parce que les sources de sa consolation sont entièrement â l’intérieur de lui-même, et quand il est triste toutes ses sources sont épuisées. Mais un homme de grand coeur, plein de philanthropie chrétienne, a d’autres sources où puiser pour se consoler en dehors de lui-même. Il peut d’abord aller â son Dieu, et, lâ, trouver un secours abondant; et il peut y découvrir des arguments pour la consolation dans les choses qui concernent le monde entier, son pays et, par dessus tout, l’Eglise. Dans ce psaume, David était extrêmement triste; il a écrit: "Je suis comme le chat-huant des ruines; Je n’ai plus de sommeil, et je suis comme l’oiseau solitaire sur un toit." Le seul moyen de se consoler était dans l’espérance que Dieu se lèvera et aura pitié de Sion. Dans sa tristesse il pensait: Sion prospérera; encore malgré son état si bas, Sion se lèvera. Homme chrétien! Apprends â te consoler â la manière de Dieu par rapport â Son Eglise. Ce qui est tellement précieux pour ton Maître, ne doit-il pas l’être également pour toi? Quelles que soient les ténèbres sur ton chemin, tu peux te réjouir dans ton coeur avec la victoire de la croix et la propagation de Sa vérité. Nos propres troubles personnels sont oubliés quand nous regardons non seulement ce que Dieu a déjâ fait et qu’il fait maintenant pour Sion, mais aussi les choses glorieuses qu’Il fera pour Son Eglise. Essaie cette recette, O croyant: Oublie toi-même et tes petits soucis, et cherche le bien-être et la prospérité de Sion. Quand tu t’agenouilles dans la prière devant Dieu, ne limite pas ta requête au petit cercle de ta propre vie avec toutes tes propres épreuves, mais avec ardeur, dis tes prières pour la prospérité de l’Eglise. Prie pour la paix de Jérusalem, et ta propre âme sera rafraîchie. 

Lecture du matin Spurgeon 16-07-2017

16 Juillet-Matin. 

Tous les matins, chacun ramassait ce qu’il fallait pour sa nourriture; {#Ex 16:21

Travaille â maintenir le sens de ta totale dépendance â la bonne volonté du Seigneur et sois assuré de la continuation de tes joies les plus riches. Ne cherche jamais â vivre sur la vieille manne, et ne cherche pas â trouver de l’aide en Egypte. Tout doit venir de Jésus, ou tu es éliminé â jamais. Les vieilles huiles ne suffiront pas â donner une onction â ton esprit; ta tête doit avoir de l’huile fraîche qui lui soit versée depuis la corne d’or du sanctuaire, ou bien sa gloire cessera. Aujourd’hui tu dois être sur le sommet de la montagne de Dieu, mais celui qui t’y a mis doit aussi t’y garder, ou bien tu sombreras plus rapidement que tu ne le penses. Ta montagne n’est ferme que lorsque l’Eternel s’y trouve; s’il cache son visage, tu en seras bientôt troublé. Si le Sauveur le juge bon, il n’y a pas de fenêtre â travers laquelle tu vois la lumière de ciel qu’il ne puisse assombrir en un instant. Josué a ordonné au soleil de s’immobiliser, mais Jésus peut l’envelopper des ténèbres les plus complets. Il peut annuler la joie de ton coeur, la lumière de tes yeux, et la force de ta vie; tes consolations reposent dans sa main, et il peut te les donner selon sa volonté. Cette dépendance de chaque instant, notre Seigneur est déterminé â nous la faire sentir et reconnaître, car il nous autorise seulement â prier pour notre "pain quotidien", et il promet seulement de nous fortifier. N’est-il pas meilleur pour nous qu’il en soit ainsi, que nous puissions souvent nous rendre â son trône, et que son amour nous soit constamment remis en mémoire? Oh! combien est riche la grâce qui pourvoit continuellement, et qui n’est pas freinée par notre ingratitude! L’averse d’or ne cesse jamais, le nuage de la bénédiction est en permanence au-dessus de notre demeure. O Seigneur Jésus, nous voulons nous prosterner â tes pieds, conscients de notre incapacité complète â faire n’importe quoi sans toi, et dans chaque faveur que nous recevons comme des privilégiés, nous voulons adorer ton nom béni et reconnaître ton amour infini. 

#Ps 120:1-131:3 * Lecture Quotidienne de la Bible 

samedi 15 juillet 2017

Lecture du soir Spurgeon 15-07-2017

15 juillet-Soir 

Il apparut d’abord â Marie de Magdala. {#Mr 16:9

Jésus apparut d’abord â Marie de Magdala et ce, probablement pas seulement sur la base de son grand amour, ni de sa recherche persévérante, mais, comme le contexte nous le laisse entendre, parce qu’elle avait été pour Christ un trophée de sa puissance de délivrance. Laissons-nous enseigner ici, pour comprendre que la masse de notre péché avant notre conversion ne devrait pas nous faire imaginer que nous ne pouvons pas être spécialement favorisés au point d’être amenés â connaître le degré le plus élevé dans la communion. Elle était celle qui ayant tout laissé pour devenir une compagne de route fidèle â son Sauveur. Il était son premier, son objet principal. Plusieurs parmi ceux qui étaient du côté de Christ ne prirent pas sa croix. Elle le fit. Elle dépensa son nécessaire pour tendre une main d’association. Si vous voulez découvrir beaucoup du Christ, il faut alors le servir. Dîtes-moi qui sont ceux qui s’assoient le plus souvent sous la bannière de son amour, buvant de grandes gorgées de la coupe de la communion, et je suis certain qu’ils seront ceux qui donnent le plus, qui servent le mieux, et qui demeurent le plus près du coeur saignant de leur cher Sauveur. Mais remarquez comment Christ se révéla lui-même â cette femme affligée, par un mot: Marie. Un seul mot de Sa voix et, tout de suite, elle le reconnu. Son coeur se soumit sans condition par l’expression d’une réponse, d’un seul mot. Son coeur était trop plein pour en dire plus. Ce mot unique fut le mot naturellement convenable pour cette circonstance. Il implique l’obéissance. Elle dit: Maître. Il n’y a pas d’état d’esprit dans lequel cette confession de subordination sera trop froide. Non. Quand votre esprit brûlera le plus du feu céleste, alors vous direz: Je suis ton serviteur, tu as relâché mes liens. Si vous pouvez dire Maître, si vous sentez que cette volonté est votre volonté, alors vous vous tenez dans une heureuse, une sainte place. Il doit avoir dit: Marthe, sinon elle n’aurait pas pu dire Rabbouni. Voyez alors de tout ceci, comment Christ honore ceux qui l’honorent. Comment l’amour attire notre bien-aimé, et comment il ne suffit que d’un mot de lui pour changer nos pleurs en joie et comment sa présence fait briller le soleil dans le coeur. 

Lecture du matin Spurgeon 15-07-2017

15 Juillet-Matin. 

Le feu brûlera continuellement sur l’autel, il ne s’éteindra point. {#Le 6:13

Gardez l’autel de la "prière privée" brûlant. Ceci est la vie même de toute piété. Le sanctuaire et l’autel familial empruntent leurs feux ici, veillons donc â ce qu’il brûle bien. La dévotion secrète est l’essence même, l’évidence, et le baromètre, d’une pratique religieuse vitale et expérimentale. Brûlez ici la graisse de vos sacrifices. Puissent vos instants d’intimité être, si possible, réguliers, fréquents, et paisibles. La prière efficace est d’une grande utilité. N’avez-vous pas de sujets de prière? Permettez-moi de vous en suggérer, par exemple l’Eglise, le ministère, votre propre âme, vos enfants, vos relations, vos voisins, votre pays, la cause de Dieu et la vérité â travers le monde. Examinons-nous nous-mêmes en ce qui concerne cette affaire importante. Nous engageons-nous avec tiédeur dans la prière privée? Le feu de notre consécration brûle-t-il d’une manière affaiblie dans nos coeurs? Les roues du chariot traînent-elles lourdement? S’il en est ainsi laissons nous avertir par ce signe de déclin. Venons avec larmes, et implorons pour que l’Esprit de grâce et de supplications repose sur nous. Mettons-nous â part pour un temps spécial de prière extraordinaire. Car si ce feu venait â perdre de son ardeur sous les cendres de la conformité mondaine alors il atténuerait le feu sur l’autel familial, et amenuiserait notre influence et dans l’Eglise, et dans le monde. 

Le texte s’applique aussi â "l’autel du Coeur". C’est un autel d’or bien sûr. Dieu aime voir les coeurs de son peuple brûler pour lui. Donnons â Dieu nos coeurs, tout brûlants d’amour, et cherchons sa grâce, que le feu ne puisse jamais être éteint; car il ne brûlera que dans la mesure où le Seigneur le gardera brûlant. Plusieurs ennemis essaieront de l’éteindre; mais si la main invisible derrière le mur y déverse l’huile sacrée il brillera toujours plus fort. Utilisons les textes de l’Ecriture comme carburant pour le feu de nos coeurs, ce sont des charbons ardents; Prêtons attention aux prédications, mais par dessus tout, soyons souvent seuls avec Jésus. 

#Ps 119:1-119:176 * Lecture Quotidienne de la Bible